Lutz: sérieux et fervent

Lutz: sérieux et fervent

Face aux intégrales de Leonhardt-Harnoncourt, Gardiner et Suzuki et les nombreux enregistrements d’Herreweghe, le travail en profondeur de la Bach-Stiftung de St Gallen passe souvent inaperçu. Chaque cantate fait l’objet d’une analyse musicale et théologique qui débouche sur un concert public dirigé par Rudolf Lutz et publié ensuite en CD. Ce 35e volume regroupe trois cantates (les BXV 21, 32 et 47) que Bach aurait pu utiliser dans sa démarche en 1720 pour obtenir un poste important à Hambourg (il abandonna le projet car il ne disposait pas de l’argent pour payer le poste). Sans rechercher le dramatisme d’un Harnoncourt, ni la ferveur d’un Herreweghe, le travail de Lutz s’impose par son sérieux, sa ferveur et son respect des composantes stylistiques de chaque page, par ailleurs interprétée dans un mélange de souplesse et de rigueur qui en impose.

J.S. Bach-Stiftung

Sur le même sujet
Hambourg
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous