Accueil Le Projet Pegasus

Projet Pegasus: une dizaine de chefs d’Etat sélectionnés comme cibles par des clients de NSO

Les coordonnées téléphoniques d’un roi, de trois présidents et de dix premiers ministres identifiés dans la liste de 50.000 numéros à laquelle les médias membres du Projet Pegasus ont eu accès. NSO conteste.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Il n’y a pas que des activistes, des journalistes, de diplomates, des membres de gouvernements qui auraient été, selon les investigations des médias – dont le Soir - rassemblés autour de Forbidden Stories et d’Amnesty International, sélectionnés comme cibles par des clients de NSO. Treize chefs d’Etat au moins ont été identifiés dans cette liste de numéros à laquelle les membres du Projet Pegasus ont pu avoir accès - un décompte que le groupe NSO réfute vigoureusement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par degraeve dewez, samedi 24 juillet 2021, 15:08

    mais je m'en tape de savoir que tous ces scélérats sont espionnés c'est leurs problèmes, s'ils sont assez cons pour ne pas surveiller leurs comms, je m'en balance. pour les ignares, il y a des classification de sécurité, du "pas classifié" à "très très classifié" et donc sur le WEB, sur son gsm, au Tf, on NE discute PAS de sujets classifiés SANS protection, mais cette simple précaution, tous ceux qui "seraient" des cibles, ils s'en balancent, alors tant pis pour eux, moi je me marre et oui, je me gausse devant ces crétins qui ne respectent pas les procédures ad hoc

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, jeudi 22 juillet 2021, 11:07

    Comment ce logiciel espion s'est-il retrouvé dans les téléphones de ces gens soi-disant surveillés ? Il faut également que cette société connaisse les numéros de tous ces gens (numéros souvent garder confidentiels) !

  • Posté par GRILLO JEAN-PIERRE, mercredi 21 juillet 2021, 16:01

    "l’entreprise affirme que « trois des numéros au moins, ceux d’Emmanuel Macron, du roi Mohammed VI et de Tedros Ghebreyesus, ne sont pas et n’ont jamais été ciblés ou sélectionnés comme cibles par des clients de NSO ». Pas plus, a par la suite assuré NSO, que les membres des gouvernements et diplomates belges et français mentionnés." Pour que NSO affirme cela, ça signifie - vrai ou faux - qu'ils ont vraiment beaucoup d'informations pertinentes! C'est donc un "démenti" encore plus inquiétant!

  • Posté par RENARD Michaël, mercredi 21 juillet 2021, 12:00

    Le plus "amusant" c'est que NSO doit aussi récupérer tous les messages et conversations pour le compte d'Israël. D'une pierre deux coups, le client est content et Israël aussi.

  • Posté par Bassem Philippe, mercredi 21 juillet 2021, 11:07

    honte à ceux qui fabriquent ce logiciel et honte à ceux qui l'utilisent. Qu'ils soient maudits!

Plus de commentaires

Aussi en Le Projet Pegasus

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs