Volvo Cars reprend toutes ses succursales en Chine de sa société mère chinoise Geely

Volvo Cars possédait déjà la moitié des parts des usines de Daqing et de Chengdu, qui, outre la production, abritent également les activités de vente. Il rachète maintenant les 50 % restants à la société holding mère Geely. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été divulgués. Les transactions se dérouleront en deux étapes et devraient être entièrement achevées d'ici 2023. Selon Volvo, il n'y a pas de conséquences directes pour le personnel.  

Cette acquisition devrait renforcer la position de Volvo Cars sur son plus grand marché. Le constructeur automobile y a vendu plus de 166.000 voitures l'année dernière, soit une augmentation de 7,5 % par rapport à 2019. Au premier semestre de cette année, Volvo a enregistré une augmentation de près de 45 % par rapport à l'année 2020 caractérisée par la pandémie de Covid-19. L'entreprise souhaite continuer à investir dans le pays afin de conforter sa croissance, indique-t-elle dans un communiqué de presse. Avec cette acquisition, le centre de recherche de Volvo Cars à Shanghai passe également dans les mains du constructeur suédois. 

La société mère Geely a racheté Volvo Cars à l'américain Ford en 2010. Le constructeur suédois dispose, entre autres, d'une grande usine à Gand, qui emploie plus de 6 000 personnes et produit actuellement les modèles XC40 (Recharge) et V60.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous