Accueil Monde France

Jean Castex sur la situation sanitaire en France: «On est dans la quatrième vague»

La situation en France est exceptionnelle. Le ministre de la Santé expliquait ce mardi qu’il n’avait jamais connu cela.

Temps de lecture: 4 min

Pour aller au cinéma, au musée ou dans des établissements sportifs, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif alors que le nombre des contaminations explose, en raison du variant Delta, plus contagieux.

Avec 18.000 contaminations en 24 heures, « nous avons une augmentation de la circulation du virus de l’ordre de 150 % sur une semaine : nous n’avons jamais connu cela », a alerté mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Alors que le gouvernement n’hésite plus à parler de « quatrième vague », l’impact à prévoir sur le système hospitalier est encore « incertain », a reconnu le ministre, d’autant que la flambée des contaminations touche pour l’instant surtout les jeunes.

Mais « nous avons déjà une augmentation depuis 10 jours consécutifs du nombre d’admissions à l’hôpital » pour Covid, a-t-il mis en garde.

Avec « un tiers des plus de 60 ans (…) toujours pas vaccinés » et un variant beaucoup plus transmissible, « pour l’hôpital, la vague peut être de même ampleur que les précédentes », assure mercredi dans Libération Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP.

Après un Conseil de défense mercredi matin, le Premier ministre Jean Castex est intervenu au JT de 13H00 de TF1 pour détailler l’application du pass sanitaire et pourrait aussi annoncer de nouvelles restrictions locales.

Emmanuel Macron avait prévenu le 12 juillet de cette possibilité, dans les territoires où l’incidence dépasse 200 cas pour 100.000 habitants, soit trois départements pour le moment en France métropolitaine.

Les annonces de Castex

« On est dans la quatrième vague. Le variant Delta est majoritaire. +140 % en une semaine, 18.000 cas hier, cela caractérise la situation. 96 % de ces cas, ont été détectés parmi des personnes non-vaccinées », a déclaré le Premier ministre sur l’antenne de TF1.

Les grands axes de la stratégie sont confirmés : la vaccination, le pass sanitaire, notamment. Dans certains départements, par exemple en Haute-Corse, les préfets ont déjà pris des mesures. Parmi elles, le port du masque généralisé, des mesures visant à fermer certains établissements à partir de 23heures, etc. Le couvre-feu pourrait-il s’étendre ? « Ne parlons pas de couvre-feu », a insisté le ministre. « Pour l’instant, on ferme certains lieux uniquement, sans interdire les déplacements ».

Le pass sanitaire

Dès ce mercredi, le pass sanitaire sera exigé dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (contre 1.000 auparavant), tandis que l’Assemblée nationale examinera à partir de 15h00 le projet de loi l’étendant début août aux cafés, restaurants et trains.

Annoncée en même temps que la vaccination obligatoire des soignants et l’isolement obligatoire des cas positifs, la mesure avait provoqué une ruée sur la vaccination et fait l’effet d’une douche froide sur le milieu de la culture, qui peine à se relever de plusieurs mois de fermeture pour cause de pandémie.

Salles de spectacle et festivals d’été sont partagés entre crainte d’une baisse de fréquentation et espoir que la mesure, qui concerne pour l’instant les personnes majeures, ne décourage pas trop les spectateurs.

D’autant plus que l’obligation de porter le masque dans ces endroits-là n’est plus d’actualité, « sauf contrordre des préfets dans les départements en fonction de la situation épidémique », a annoncé mardi Olivier Véran.

Marguerite D’Almeda, soignante de 23 ans venue voir « Kaamelott » mercredi matin au MK2 Bibliothèque, à Paris, préfère elle garder son masque, même si elle est vaccinée. Mais depuis la réouverture des salles, « il y a des gens qui portent le masque, d’autres qui n’en portent pas », constate-t-elle.

Pour Richard Patry, président de la Fédération Nationale des Cinémas Français, les salles sont « traitées comme les mauvais élèves » alors qu’il n’y a eu aucun foyer de contamination répertorié. Comment gérer au Grand Rex, à Paris, « 1.200 personnes alors que les spectateurs arrivent un quart d’heure avant, et qu’il faut 20 à 25 secondes pour contrôler chaque personne », s’interroge-t-il.

Pour faire face à ces nouvelles contraintes, la Tour Eiffel, qui a reçu depuis vendredi la moitié de sa fréquentation estivale habituelle, a prévu des tests antigéniques pour tous les visiteurs sans pass sanitaire (gratuits pour les Français, payants pour les étrangers).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Kappes Nicolas, mercredi 21 juillet 2021, 18:54

    Mesure radicale a prendre des demain. Toute personne non vaccinée et qui rentre a l’hôpital pour soin Covid devra régler l’intégralité de la facture medicale. Il est temps que les raclures non vaccinées payent leur du et que la société ne traine pas ces poids morts (ou en passe de l’etre)

  • Posté par massacry olivier, jeudi 22 juillet 2021, 21:52

    Sorry pour l'invertion Mr Raspe.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 22 juillet 2021, 21:51

    Mais de rien Mr Rapse, j'avoue que son article d'Eurosurveillance sur les test pcr me déconcerte quelque peu, ma première reaction fut d'en rire tellement c'était ridicule, à ce niveau je lui aurait conseiller un thérapeute. Puis au vu de ces répétitions malhonnêtes, je pense de plus en plus qu'il agit de manière organisé, disposant d'une réserve inépuisable de sources, et là votre verdict ne peux que s'imposer.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 22 juillet 2021, 13:46

    Encore merci pour votre brillante analyse, monsieur Massacry. J'ajoute que ce roi des crapules peeters mériterait de faire l'objet d'une surveillance et d'une évaluation par le système judiciaire et la Sûreté de l'Etat.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 22 juillet 2021, 1:42

    Et hops le croisé de mauvaise foi nous fourgue encore ses MANIPULATIONS et tromperies d'une malhonnête intellectuelle sans nom. Mélangeant ses sources il espère nous convaincre, le seul résultant convaincant est son obstination crasse, obsessionnel à mentir, duper, propager les fakes news et intox. Son but? semer le doute, envenimer la situation, bref foutre le bordel !The question: pour qui agit-il?...Il revient encore avec l' histoire du vaccin expérimental dont les labos serait exonéré de responsabilité . Deux mensonges, dénoncés par l'afp-factuel < notamment ici : https://factuel.afp.com/http%253A%252F%252Fdoc.afp.com%252F9DX89F-3, et là: https://factuel.afp.com/http%253A%252F%252Fdoc.afp.com%252F9FD767-2>. La preuve selon lui son fameux formulaire de consentement, mais là tiens bizarre aucune source officielle mais une plateforme de formulaire en ligne ( jotform), où il serait possible non sens mal de trouver un agenda avec des semaines des quatres jeudi... Mieux encore pour lui il serait impossible de prouver une contamination au covid avec les test Pcr. Pour prouver cela il cite deux sources, une officielle, l'autre on ne peut plus complotiste. La première d'Eurosurveillance date de...janvier 2020, et oui à l'époque les test n'étaient pas encore au point, pour une raison toute simple: < les isolats de virus ou les échantillons de patients infectés ne sont jusqu'à présent pas devenus disponibles pour la communauté internationale de la santé publique> (traduction de google). Encore une fois voulant nous tromper, il se ridiculise en ne lisant pas ses sources! * Quant à sa deuxième source, GlobalResearch, il s'agit plutôt de TotalFake: "Overall, we rate GlobalResearch a Tin Foil Hat Conspiracy and Strong Pseudoscience website based on the promotion of unproven information such as the dangers of Vaccines and 9-11 as a false flag operation....In review, GlobalResearch publishes a combination of real news and conspiracy theories...In general, this is a website the purports to be concerned for humanity yet routinely publishes false information that misleads humanity. (mediabiasfactcheck). Selon Wikipédia: "Le Centre de recherche sur la mondialisation promeut les théories du complot et les mensonges....( voila qui semble bien caractérisé le croisé de mauvaise foi) Un rapport d'août 2020 du Département d'État américain Global Engagement Center a déclaré que Global Research est, de loin, le site Web proxy le plus consulté associé à la campagne de désinformation pro-Kremlin.( voila q-ui peut-être répond à ma seconde question : pour qui agit-il). Concernant la pandémie covid, se site affirmait tantôt qu'elle n'était pas réelle, tantôt qu'elle était fabriqué par les US. Bref un site modèle pour le croisé de mauvaise foi qui ne craint plus les crises de scizophrénies selon ses intérêts. * [nb: on peut cependant conclure que citant cette source, le croisé de mauvaise en reconnait la pertinence, notamment pour un une étude plus récent, juillet 2021!, démontrant non seulement l'éfficacite des vaccins contre les formes graves mais aussi son utilité à prévenir les formes asymptomatiques : < Dans cinq de ces six études, l'EV contre l'infection asymptomatique après une dose de Comirnaty ou du vaccin COVID-19 Moderna variait de 36 % à 79 %. Cinq études de cohorte ont également analysé l'EV contre une infection asymptomatique après une deuxième dose et ont rapporté des estimations d'EV entre 80 et 94 %. Pour le schéma à dose unique du vaccin COVID-19 Janssen, la VE contre les infections asymptomatiques était de 74% dans l'ECR>. Voila qui devrait quelque peu l'amener à revoir ses positions, si c'est possible? (https://www.eurosurveillance.org/content/10.2807/1560-7917.ES.2021.26.28.2100563) ].

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une