Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Greg Van Avermaet confiant avant les JO: «Wout et Remco ont une chance de l’emporter»

Champion olympique en titre, le Belge se veut optimiste avant Tokyo, qu’il abordera dans un rôle de coéquipier.

Temps de lecture: 2 min

Cinq ans après son sacre à Rio, Greg Van Avermaet va avoir un successeur au titre de champion olympique de la course cycliste en ligne, dont l’arrivée est prévue samedi sur le Fuji Speedway, ancien circuit de Formule 1 situé au pied du Mont Fuji. « C’est super de revenir aux Jeux Olympiques. C’est ma troisième participation et cela reste un honneur de pouvoir être présent », a-t-il déclaré mercredi en conférence de presse.

À peine sorti d’un Tour de France lors duquel il n’a pas accroché un seul top 20, Greg Van Avermaet a pris la direction du Japon. « L’adaptation s’est effectuée en douceur. Tout s’est bien déroulé, nous n’avons pas passé trop de temps dans les aéroports, contrairement à certains athlètes », a dit ’GVA’.

Inversement à 2016, le Belge de 36 ans ne sera pas leader de la délégation noire-jaune-rouge, ce rôle étant réservé à Wout van Aert et Remco Evenepoel. Le Waeslandien se plie fort volontiers à ce rôle d’équipier doré. « Ma condition n’est pas aussi bonne qu’avant et le Tour n’a pas vraiment changé la donne. C’est normal que je sois au service de l’équipe car nous avons deux leaders qui ont prouvé qu’ils étaient très forts. Ils ont assurément une chance de l’emporter. Je n’ai pas de problème à redescendre chercher des bidons. Ils peuvent tout me demander, j’essaierai de faire de mon mieux », a assuré Van Avermaet, pour qui sa médaille d’or restera « un souvenir pour la vie ».

Van Avermaet a été particulièrement impressionné par Wout van Aert. « Il a démonté qu’il était en super forme en réalisant quelque chose d’inédit ces dernières années sur les routes du Tour. Il aura toujours une chance de l’emporter, qu’importe le scénario. C’est le même constat pour Remco. Il a déjà couru de très belles courses et trouvera ici un parcours à sa mesure. Nous bénéficions d’une équipe plus forte que celle au Brésil en 2016, avec des hommes qui ont prouvé qu’ils pouvaient gagner », a ponctué le Belge.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb