Accueil Société

Inondations: dans la Grand’Rue de Trooz, cinq destins face à la catastrophe

Près d’une semaine après avoir été inondée, la commune de Trooz se reconstruit. Nichée dans la vallée de la Vesdre, elle a été fortement touchée par les intempéries. Une catastrophe commune à plusieurs lieux, qui cache pourtant des situations différentes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La journée flanche et le barbecue s’allume. Une quarantaine de riverains se réunissent à la Taverne de Trooz, dans le quartier de la gare de la ville éponyme. On boit, on rit, on fait l’état des lieux de ce qui reste à faire, de qui dort chez qui ce soir, le tout autour d’une bière et d’une saucisse. On parle aussi d’autres choses pendant que les enfants font du vélo dans les rues. À 23 h, il faudra plier bagage et rentrer chez soi : les autorités ont instauré un couvre-feu pour contrer les pillages.

Si l’ambiance est bon enfant, l’heure n’est pas encore à la fête. Niché dans la vallée de la Vesdre, Trooz est un des villages particulièrement sinistré par les inondations. La Grand’Rue, axe principal, est coupée en deux par un pont écroulé. Le commissariat et la commune ont dû se relocaliser. La route d’accès est longue et semée d’embûches.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 22 juillet 2021, 16:28

    L'indemnisation par les assurances prendra du temps et c'est normal; d'autant plus que beaucoup de personnes sont concernées. La reconstruction ou la réparation n'est pas pour demain. Et en attendant, ils vont faire quoi tous ces gens désespérés dont certains sont sans logement ou en deuil? Appeler MSF qui constate que les sinistrés ne voudront pas aller dans un camps? C'est cela la solution en 2021 dans un état où les revenus seraient les plus taxés au monde. On rêve. Entendre que deux partis veulent quitter le navire si la grève de la faim continuait ou lire qu'un autre veut être attaché aux Pays-Bas. C'est cela un état? Le Roi a la larme à l'oeil. C'est gentil de sa part. Mais encore? Une minute de silence et les drapeaux en berne , parfait. ET MAINTENANT? Cette région était déjà pauvre avant ce sinistre. Ce n'est pas le temps de discuter du réchauffement climatique; mais EN URGENCE de reloger et pas dans des camps de réfugiés dans leur propre pays. Notre Premier Ministre a dit avec beaucoup d'intelligence qu'ensemble on pouvait faire de belles choses. C'est le moment. Personne n'a le droit d'abandonner sa population.

  • Posté par Popo Pasquale, jeudi 22 juillet 2021, 12:04

    Pas un masque dans la photo en tête d'article.

  • Posté par Moulart Marie, vendredi 23 juillet 2021, 14:23

    J'y étais, dans cette rue de Trooz, au lendemain de la catastrophe, dès que l'eau s'est retirée et a permis de revenir sur les lieux pour voir ce qu'il y avait à sauver. J'étais là pour aider (je ne suis pas sinistrée) et je me suis rendue au bord de la Vesdre avec mes seaux et mes raclettes et mon masque autour du poignet. J'allais le mettre une fois dans la rue et puis ... J'ai vu des gens fatigués, motivés, en larmes, résignés, ... J'ai vu des gens couverts de boue aller d'une maison à l'autre pour aider les voisins, J'ai vu des gens passer avec des vivres, du café, de l'eau potable pour les sinistrés et leurs aides, J'ai vu des camions de pompiers, des ambulances, des machines de chantier, des tracteurs passant et repassant, J'ai vu des amis que j'ai pris dans mes bras pour les consoler, des gens que je ne connaissaient pas mais qui ont sans doute apprécié de voir le sourire qui leur était adressé. Depuis une semaine, au bord de la Vesdre, le Covid semble tombé dans les oubliettes ... Ou bien a-t-il été emporté par les torrents de boue ? Quand l'on se retrouve au coeur de la catastrophe, je vous assure qu'on se rend compte qu'une accolade et l'expression d'un visage sont bien plus importantes que les distances de sécurité. Après avoir vécu cela, les gens ont besoin de contact. Mais cela ne se ressent pas derrière un écran. C'est "Les pieds dans la boue" qu'on le ressent vraiment ...

  • Posté par Popo Pasquale, vendredi 23 juillet 2021, 13:03

    @Christophe: ce qui est arrivé est extrêmement malheureux. Bonne chance pour l'avenir. @LeCynique: BOBO dans ta tronche ouais

  • Posté par Le Cynique, jeudi 22 juillet 2021, 20:08

    """"Pas un masque dans la photo en tête d'article.""" Et alors? Sont-ils vaccinés? Ont-ils eu le COOOOOOVVVVIIIIDDDD? Ont-ils un test? Popo=Bobo

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs