Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Sa mère interdite de l’accompagner, une athlète paralympique renonce aux Jeux de Tokyo

Sourde et aveugle, la jeune fille de 26 ans avait fait la demande d’être accompagnée par sa mère pour participer aux Jeux Paralympiques. Une demande refusée par le comité américain.

Temps de lecture: 2 min

Becca Meyers, une nageuse paralympique américaine, sourde et aveugle, a été contrainte de renoncer à sa participation aux Jeux Paralympiques de Tokyo cet été, suite au refus du comité américain de laisser sa mère l’accompagner en tant qu’assistante personnelle de soin, en raison du contexte sanitaire. Une condition pourtant indispensable à la nageuse de 26 ans, qui compte déjà six médailles olympiques, pour performer.

« Le comité américain olympique et paralympique a refusé d’accéder à une requête raisonnable et essentielle pour que je performe à Tokyo, en tant qu’athlète sourde et aveugle, en me disant à plusieurs reprises que je n’avais pas besoin d’assistante personnelle ’en qui j’ai confiance’ parce qu’il y aura une seule assistante dans le staff capable de me porter assistance à moi ainsi qu’aux 33 autres nageurs paralympiques. Le comité m’a accordé cette aide personnelle – ma mère – lors de chacun de mes grands rendez-vous internationaux depuis 2017, mais cette fois c’est différent. Avec le Covid, il y a de nouvelles mesures sanitaires avec des limites concernant les personnes ’non-essentielles’ dans le staff sur place. Des mesures de bon droit, donc, mais une aide personnelle en qui j’ai confiance est essentielle pour donner le meilleur de moi-même », s’est offusquée Becca Meyers sur son compte Twitter.

« Pourquoi, en 2021, en tant que personne handicapée, je dois toujours me battre pour mes droits ? Je parle pour les futures générations d’athlètes paralympiques dans l’espoir qu’ils n’aient jamais à expérimenter la douleur que je traverse actuellement. C’en est trop », a-t-elle conclu.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb