Pass sanitaire, port du masque: les règles changent pour voyager en France

Paris
Paris - Reuters.

Depuis le 21 juillet, le pass sanitaire est étendu en France à tous les lieux de loisirs et de culture qui rassemblent plus de 50 personnes.

Avant de partir : rien ne change

Pour rentrer sur le territoire français, une preuve de vaccination complète (deux doses + 7 jours ou une dose + 30 jours pour les vaccins à une dose) est nécessaire ou une preuve de rétablissement du covid datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois ou un test PCR ou antigéntique négatif de moins de 72 heures. Cette règle ne concerne pas les enfants de moins de 11 ans.

Les lieux où le pass sanitaire devient obligatoire

Un décret, paru mardi matin au Journal officiel, détaille quels sont exactement les lieux visés par la première extension du pass sanitaire. L’obligation du pass sanitaire est repoussée au 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans.

Restaurants, cafés et bars  : le pass sanitaire est exigé dans les restaurants et bars dansants quand la jauge dépasse les 50 personnes. Dans les autres types de bars et restaurants, il n’est pour le moment pas exigé. Mais ces règles devraient bientôt changer. Le pass sanitaire devra être présenté pour accéder aux cafés et restaurants dès le début du mois d’août. Les terrasses seront également concernées.

Centres commerciaux  : début août, le pass sanitaire sera demandé dans certains centres commerciaux de plus de 20.000 m2 mais les supermarchés ne devraient pas être concernés.

Campings et hôtels : le pass sanitaire sera demandé dans les campings et centres de vacances qui abritent certains équipements comme des piscines et salles de spectacle. Il ne sera pas demandé dans les campings, les centres de vacances ou autres hébergements touristiques (hôtels) qui ne proposent que l’hébergement

Musées et monuments : Tous les musées et monuments demanderont le pass sanitaire dès le 21 juillet.

Concerts et festivals : l’obligation concerne les concerts, spectacles et festivals rassemblant plus de 50 spectateurs.

Cinéma : le pass sanitaire entre en vigueur dans les salles de cinéma où le plafond excède les 50 spectateurs dès le 21 juillet.

Coronavirus – Retour du masque obligatoire dans des communes de Meurthe-et-Moselle, Hérault et Vendée

Port du masque à nouveau obligatoire dans certaines communes

Le port du masque est à nouveau obligatoire dans l’espace public dans certaines communes de Meurthe-et-Moselle de l’Hérault et de la Vendée, ont annoncé mercredi les préfets de ces départements.

« Arnaud Cochet, préfet de Meurthe-et-Moselle, a pris un arrêté préfectoral rendant, à compter du 22 juillet 2021, le port du masque obligatoire pour tout piéton âgé de 11 ans ou plus, sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public de 09H00 à minuit, dans les communes de plus de 5.000 habitants (…) dont le taux d’incidence est égal ou supérieur au seuil d’alerte » fixé à 50 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants, selon un communiqué de la préfecture.

Mercredi, le taux d’incidence dans le département était de 48,6 nouveaux cas pour 100.000 habitants, avoisinant le seuil d’alerte, mais ce taux est supérieur dans les principales grandes villes.

Dans l’Hérault, « la circulation à nouveau très active du virus Covid-19 (…), notamment du variant Delta, se traduit par une forte augmentation du taux d’incidence : de 65 à 227 cas dépistés positifs pour 100.000 habitants en 7 jours, soit +250 % », souligne la préfecture dans un communiqué, notant que les 20-29 ans étaient les plus touchés avec un taux d’incidence qui s’élève à 552.

Le nouveau préfet de l’Hérault Hugues Moutouh a donc décidé de « généraliser » à compter de mercredi « l’obligation du port du masque en extérieur dans le département, à l’exception des plages, des zones de baignade et des grands espaces naturels », soit une mesure similaire à celle qu’avait prise samedi la préfecture des Pyrénées-Orientales.

En Vendée, le masque est désormais obligatoire dans l’espace public de 22 communes littorales dont Les Sables d’Olonne et L’Ile d’Yeu en raison de la recrudescence des cas de covid-19, a annoncé la préfecture.

« Avec une hausse du taux d’incidence s’élevant le 20 juillet 2021 à 81,3 cas pour 100.000 habitants contre 33,2 cas pour 100.000 habitants au 13 juillet 2021, et un taux de positivité de 2,9 % au 20 juillet contre 1,3 % au 13 juillet, la situation sanitaire (de la Vendée) justifie de prévenir les risques de reprise épidémique par des mesures de prévention », annonce la préfecture.

Le Premier ministre Jean Castex a déclaré mercredi que la France était entrée « dans la quatrième vague » de l’épidémie de Covid, lançant sur TF1 « un défi collectif » à la population pour qu’« on atteigne huit millions de vaccins » administrés dans les deux prochaines semaines.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous