Accueil Monde Asie-Pacifique

Chine: au moins 25 morts dans les inondations à Zhengzhou (photos)

La ville de 10 millions d’habitants a connu des orages d’une gravité jamais vue depuis des décennies. L’eau s’est notamment infiltrée et accumulée dans le métro de Zhengzhou, piégeant des centaines de passagers.

Temps de lecture: 2 min

Les inondations qui ont touché la ville chinoise de Zhengzhou mardi ont fait au moins 25 morts et sept disparus, selon un nouveau bilan provisoire des autorités locales mercredi. Les opérations de sauvetage restent «la priorité absolue», a indiqué le président chinois Xi Jinping.

La ville de 10 millions d’habitants située à 700 km au sud de Pékin, dans le cente du pays, a connu mardi des orages d’une gravité jamais vue depuis des décennies. L’eau s’est notamment infiltrée et accumulée dans le métro de Zhengzhou, piégeant des centaines de passagers et faisant au moins 12 morts.

Dès mercredi matin, pas moins de 200.000 habitants avaient dû être évacués, dont 600 malades de l’hôpital universitaire de Zhengzhou. Certains quartiers de la capitale de la province très peuplée du Henan étaient également privés d’eau potable et d’électricité.

Les dégâts sont estimés à 542 millions de yuans (71 millions d’euros) dans tout le Henan. L’armée a été appelée en renfort.

«De telles précipitations ne se produisent généralement qu’une fois par siècle. La situation est sombre», écrivait mercredi le journal China Daily, citant un communiqué de presse du centre de crise de Zhengzhou. En trois jours, près de l’équivalent d’une année de pluie s’est abattue sur la ville. Les pluies diluviennes dans le Henan sont dues au typhon In-Fa, qui provoque également de fortes intempéries dans les provinces de Zhejiang et de Fujian.

 

À lire aussi L’été des catastrophes dans le monde (carte interactive)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Chine: dernier jour des manœuvres militaires autour de Taïwan

Pékin s’apprête à terminer son opération militaire d’envergure autour de Taïwan, en réaction à la visite de Nancy Pelosi, cheffe des députés américains. La visite avait déclenché la fureur de la Chine, faisant plonger les relations sino-américaines.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une