Dix ans après Utøya, la Norvège se recueille: «On ne peut laisser la haine sans réponse»

Dix ans après Utøya, la Norvège se recueille: «On ne peut laisser la haine sans réponse»

Dix ans jour pour jour après le double attentat perpétré par l’extrémiste de droite Anders Behring Breivik, la cheffe du gouvernement norvégien, Erna Solberg, a affirmé jeudi que la haine ne pouvait être laissée sans réponse.

Le 22 juillet 2011, Breivik, 32 ans, avait tué 77 innocents, d’abord en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, puis en ouvrant le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste (AUF) sur la petite île d’Utøya.

« On ne peut pas laisser la haine sans réponse », a affirmé Mme Solberg lors du premier de nombreux hommages prévus pour commémorer le 10e anniversaire de la tragédie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous