Accueil Monde Proche-Orient

Pegasus: l’Arabie saoudite dément les accusations d’espionnage

Après la publication d’une enquête choc affirmant que plusieurs pays avaient utilisé le logiciel israélien Pegasus pour surveiller notamment des journalistes et militants des droits humains.

Temps de lecture: 1 min

L’Arabie saoudite a démenti les accusations « infondées » d’espionnage après la publication d’une enquête choc affirmant que plusieurs pays avaient utilisé le logiciel israélien Pegasus pour surveiller notamment des journalistes et militants des droits humains.

« Un responsable a démenti les allégations parues dans la presse selon lesquelles une entité du royaume aurait utilisé un logiciel pour surveiller les communications », a indiqué l’agence de presse officielle SPA dans la nuit de mercredi à jeudi, sans préciser le nom du logiciel en question.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lombard Fernande, jeudi 22 juillet 2021, 12:37

    Ce n'est pas tant de voir son téléphone piraté et d'être désigné d'office comme un malfrat, c'est surtout que les exactions révélées soient ainsi rendues publiques...

  • Posté par El Pasajero , jeudi 22 juillet 2021, 12:26

    Incroyable. Personne n'est client mais NSO annonce 60 clients. Comment font-ils tant d'argent? Je l'ai acheté à l'insu de mon plein gré.

  • Posté par dekoker philippe, jeudi 22 juillet 2021, 11:43

    La bonne blague.. Vous imaginez un communiqué "oui oui c'est nous on utilise le logiciel (ISRAELIEN ce qui ne manque pas de sel) pour espionner tous les gens qui nous dérangent et c'est grâce à ça qu'on a pu assassiner Kashogi"

  • Posté par hoyois yves, jeudi 22 juillet 2021, 11:04

    Devait-on s ‘attendre à autre chose ?

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs