Des bougies parfumées, passionnées et 100% véganes

Edition numérique des abonnés

Redonner du sens, renouer avec les sens ! L’histoire d’Isabeau Paape est celle d’une graphiste, diplômée de La Cambre, qui change de vie pour embrasser l’aventure entrepreneuriale. « Arrivée à la quarantaine, j’étais usée par mon rythme de travail et le décès de ma maman a précipité les choses », explique cette optimiste flamboyante. Elle choisit alors naturellement la bougie… « Une évidence, tant les flammes ont accompagné ma vie, comme un rituel : celui de la bougie que ma maman m’offrait chaque année, celui du feu de cheminée autour duquel on se retrouvait. Le feu purifie, transcende, réunit les contraires et illumine l’obscurité. » Une portée symbolique qu’elle partage désormais avec Aimez-vous les uns les autres.

Aviver la flamme

Isabeau se forme alors à l’entrepreneuriat, teste les matières premières, découvre l’art de la cire, explore les senteurs et joue à l’alchimiste. « Des fragrances aux contenants et au packaging, en passant par l’identité visuelle, j’ai renoué avec la création pure », détaille cette amoureuse de Bruxelles, où elle ouvre une première boutique en 2018. Un pop-up store « pour tester le marché » qui signe le début de l’aventure, puisque sa démarche innovante séduit un investisseur. Et pour cause, derrière un design haut de gamme, ses bougies et parfums d’ambiance sont certifiés aux normes européennes de la santé et non toxiques.

Végétal, inclusif et beau

Très attachée au bien-être du vivant et de l’environnement, Isabeau fait le pari de cires 100% végétales, véganes et non testées sur des animaux. « Sans oublier la dimension artisanale de la production, qui est le fruit d’une collaboration avec un atelier de travail encadré à Bruxelles ». Une approche durable que la créatrice veut pousser plus loin, grâce au digital. « Outre un système de recharge et un pricing incitant au retour des vieilles bougies, nous lançons une version “connectée”. Avec un simple scan, le client connaîtra l’histoire du produit : origine des matériaux, détails de fabrication, etc. », explique-t-elle, consciente de la nécessité de changer les mentalités.

S’entourer, toujours

De son parcours, elle garde aussi un enseignement : apprendre à s’entourer, entre autres pour faire face aux coups durs. Freinée par la pandémie, elle a ainsi pu compter sur le soutien de BNP Paribas Fortis pour soulager sa trésorerie. « Malgré l’e-shop, les problèmes de cash-flow étaient réels. Il fallait pourtant des moyens financiers pour produire le stock de la fin d’année, période où nous réalisons 40% de notre chiffre d’affaires. L’aide de la banque a été précieuse ! », souligne Isabeau Paape.