Mbaye Leye avant Standard-Genk: «J’espère que chacun a le cerveau remis à l’endroit»

Mbaye Leye avant Standard-Genk: «J’espère que chacun a le cerveau remis à l’endroit»
Photo News

À l’exception de Merveille Bokadi, toujours en rééducation, Mbaye Leye pourra compter sur un effectif au grand complet pour accueillir Genk ce vendredi (20h45) à Sclessin et lancer le championnat 2021-2022. « J’ai un effectif de 24 joueurs, et à part Merveille, tout le monde est opérationnel », lâche le T1 du Standard, qui va donc devoir opérer de nouveaux choix importants. « On sent l’excitation du premier match. Des joueurs ont envie de se montrer, de remettre les choses en place. J’espère qu’on pourra montrer un autre visage du Standard… »

Genk, c’est un fameux client pour commencer. « Commencer par un soi-disant petit, ce n’est pas un cadeau non plus à ce moment-ci de la saison. Lors des cinq premiers matches du championnat, c‘est toujours la mentalité qui prédomine, le jeu vient après. Chacun va devoir montrer son caractère, car on ne trouvera pas une équipe prête à 100 % ».

Pour Mbaye Leye, la finale de Coupe de Belgique perdue face aux Limbourgeois est derrière. « Ici, on va évoluer chez nous, je ne pense pas que ce sera le même match. Il faudra prendre en compte les points forts de Genk, être très vigilant pour éviter d’être surpris. La transition, c’est le point fort de cette équipe. Collectivement, on doit avoir une équipe une solidarité constante. Comme ça, on pourra s’en sortir ».

Aujourd’hui, sans Vanheusden et Balikwisha, le Standard est clairement déforcé. « Je suis arrivé au moment où le Standard a le moins d’argent, le moins de possibilités. Mais ensemble, on va faire le nécessaire pour retrouver le Standard qu’on aime, celui où le groupe est plus important que les individus ». Et Mbaye Leye de conclure : « J’espère que chacun a le cerveau remis à l’endroit. J’ai assez fait de compromis pour donner de l’importance à certains, c’est fini. On a fait une très belle préparation avec tout le monde qui a été concerné, mais on sait qu’il faudra être patient. Tout va se faire étape par étape, ce qui ne veut pas dire qu’on n’aura pas d’ambitions ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous