Etta James, une des plus belles voix de la musique populaire noire

Etta James, une des plus belles voix de la musique populaire noire

The Montreux Years est une série d’albums qui puisent dans les 55 ans d’histoire du Montreux Jazz Festival pour dévoiler des enregistrements rares et inédits, compilant des performances légendaires. Les premiers publiés ? Etta James et Nina Simone. On parlera de cette dernière bientôt, voilà donc Etta James, une extraordinaire chanteuse qui est professionnelle depuis ses 17 ans, en 1955, et qui a coécrit et enregistré le célèbre et poignant « I’d rather go blind ». C’est une des plus belles voix de la musique populaire noire. Etta James ne s’est jamais souciée des genres : blues, rock, rythm and blues, gospel, soul, jazz, tout lui va. Et ces chansons enregistrées à Montreux en 1975, 77, 78, 89, 90 et 93 le montrent remarquablement. Elle y est accompagnée chaque fois par de monstrueux orchestres, avec des guitares inspirées, des basses ronflantes et des sections de cuivres qu’on croirait sorties de chez James Brown ou Otis Redding. A applaudir particulièrement : le medley des années 60 « At Last », « Trust in me », « Sunday Kind of Love », le formidable « Respect Yourself », le fameux « Dust my broom » d’Elmore James, en fait tout, quoi !

BMG/Montreux Jazz Festival

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous