Accueil

John Boorman

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Natif de Shepperton, grand timide passionné de nature, obsédé par la nature humaine, l’origine de la violence, la notion du mal, il a exploré tous les grands genres cinématographiques (polar, guerre, heroic fantasy, science-fiction). Le succès de son premier film, Sauve qui peut, en 1965, lui permet d’aller aux Etats-Unis où il réalise Point de non-retour et Duel dans le Pacifique, qui lui valent une notoriété internationale. De retour en Grande-Bretagne, il met en scène Mastroianni dans Léo le dernier, Prix de la mise en scène à Cannes en 1970. Prix qu’il recevra aussi en 1998 pour Le général. Suivront son film choc Délivrance puis Zardoz, film de science-fiction avec Sean Connery, Excalibur, La forêt d’émeraude, La guerre à sept ans, Le tailleur de Panama… En tout, 17 films à l’image d’un grand réalisateur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs