Accueil Culture Cinéma

Les films cultes qui ont marqué Cannes : «Délivrance» de John Boorman

Survival désenchanté des années 70, le chef-d’œuvre de John Boorman raconte une Amérique sombre, violente, fracturée, souillée de l’intérieur comme celle d’aujourd’hui.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

En 1972, le président Nixon va tout faire pour être élu à un deuxième mandat. La guerre froide bat son plein. Les Etats-Unis sont embourbés dans la guerre au Vietnam et vont vivre l’un des plus gros scandales politiques avec l’affaire du Watergate. C’est dans ce contexte que sort Délivrance, film choc de John Boorman. Dans une Amérique divisée, en colère contre ses institutions. Près de cinquante ans après sa sortie, c’est dans un contexte d’insurrection, avec les images du Capitole violé, qu’on revoit le film. Similitude effrayante de cette Amérique fracturée, en colère, souillée de l’intérieur…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par DUHARD Jerome, samedi 24 juillet 2021, 9:07

    Quand Einstein disait : " Les États-Unis sont passés de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation" on ne peut pas dire qu'il avait tort...

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs