Accueil

La Demoiselle, un avion en bambou et sapin

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’avion La Demoiselle sur lequel Hélène Dutrieu a réalisé ses débuts et avec lequel elle s’écrasa, indemne, lors du premier vol, est réalisé en bambou (structure) et sapin (ailes). L’avion pesait moins de 56 kg à vide pour 8 mètres de long. Il permettait de petits vols à quelques mètres ou dizaines de mètres du sol, sur de courtes distances. Il était équipé d’un petit moteur bicylindre de 20 CV. C’est une sorte d’ancêtre de l’ULM. Réputée dangereuse à cause d’un train d’atterrissage fragile et l’absence de freins, La Demoiselle était délicatement surnommée « tueuse d’homme » nous apprend Wikipédia. On peut voir une Demoiselle au Musée de l’air et de l’espace du Bourget (Paris).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs