Accueil Culture Livres

Karina Sainz Borgo, le poche des Livres du Soir

Ce qu’il ne faut pas manquer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

La fille de l’Espagnole ***

Karina Sainz Borgo

Peu importent les dates, les noms, les idéologies. Le cadre est Caracas, l’effondrement du Venezuela contemporain, les émeutes, les milices, les crimes, les lâchetés ordinaires, le quotidien. La jeune Adelaida Falcón vient de perdre sa mère, son appartement, elle trouve refuge clandestinement chez une voisine morte, Aurora, qu’on appelait la « fille de l’Espagnole ». Un passeport espagnol sera la clé d’une fuite douloureuse. Un premier roman terrifiant, dur parfois, partiellement autobiographique, qui place sur la carte littéraire un nouveau talent journalistico-littéraire.

Tr. de l’espagnol (Venezuela) par S. Decante, Gallimard, 288 p., 8,1 €.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs