Inondations: Philippe Henry exige des explications sur la gestion des voies hydrauliques

d-20210214-GL9C3V 2021-02-14 16_22_31
Pierre-Yves Thienpont.

Alors que plusieurs membres du gouvernement wallon ont affirmé que le temps de la recherche des responsabilités viendrait après le temps de l’urgence, Philippe Henry (Ecolo), ministre en charge notamment de la Mobilité et des Infrastructures, prend les devants, une semaine après les inondations mortelles : « Les sinistrés, les familles des victimes et les autorités locales ont le droit d’obtenir des réponses à leurs questions légitimes. »

Le Liégeois a donc demandé au SPW (l’administration wallonne) de publier « dans les 24 heures » toutes les informations relatives au système d’alerte européen pour les risques de crues. Il s’agit de savoir si les bonnes informations sur la montée des eaux étaient disponibles au moment des décisions prises lors de la crise.

Philippe Henry va aussi commander un rapport indépendant sur la gestion des voies hydrauliques en Wallonie. Le bureau d’études sera mandaté très prochainement. Il devrait livrer ses conclusions à la fin de l’été.

La question des barrages sera évidemment au cœur de ce travail. Mais d’autres points devront être résolus : la circulation des informations avant et pendant la crise, la réalisation des prévisions hydrologiques, les procédures de gestion de toutes les infrastructures…

Les experts devront aussi établir les risques auxquels la Wallonie risque d’être soumise à l’avenir ainsi que les recommandations pour améliorer les infrastructures et leur gestion.

Le ministre wallon le promet, il n’y a rien à cacher : « Je m’engage à ce que les analystes aient accès à tous les services de gestion hydrologique du SPW Mobilité et Infrastructures ainsi qu’à toutes les informations et documents nécessaires pour mener à bien leur mission. »

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous