Accueil Sports Cyclisme

Tour de Wallonie: coup double pour Quinn Simmons qui s’impose à Erezée

L’Américain a décroché sa première victoire chez les pros en plus de s’offrir le maillot de leader.

Temps de lecture: 2 min

Quinn Simmons (Trek-Segafredo) a remporté la 3e étape du Tour de Wallonie (2.Pro) jeudi. Après 177 kilomètres entre le Signal de Botrange, et plus Plombières comme prévu initialement, et Erezée, l’Américain de 20 ans, champion du monde juniors en 2019, a décroché sa première victoire chez les professionnels. Il a devancé le Belge Stan Dewulf (AG2R Citroën) dans un sprint à deux et est désormais leader de la course à étapes.

Dernier rescapé de l’échappée matinale, Florian Vermeersch (Lotto Soudal) a été repris à 30 kilomètres de la ligne.

Le peloton, fatigué par l’enchaînement des difficultés, s’est étiolé au fil des kilomètres. Après une première tentative avortée, l’Italien Alessandro Covi a remis le couvert dans l’ascension de la Côte de Beffe, dernière bosse répertoriée de la journée, en vain.

Simmons, accompagné de Stan Dewulf, a placé l’attaque décisive à près de 4 km du but. Le duo a bien collaboré et s’est présenté seul dans la dernière bosse d’un kilomètre. Plus puissant, le barbu du Colorado a maitrisé le sprint pour décrocher son premier succès chez les pros. Le Français Alexis Renard (Israel Start Up Nation) a terminé 3e.

Vainqueur de la première étape mardi, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) a abandonné son maillot distinctif du leader au général à Simmons, qui a sauté la catégorie espoirs après son sacre mondial chez les juniors à Harrogate en 2019.

Vendredi, la quatrième des cinq étapes offrira un relief accidenté lors de la première moitié de la journée. Après 206 kilomètres au départ de Neufchâteau, la victoire se jouera à Fleurus.

La course wallonne, remportée en 2020 par le Français Arnaud Démare, se ponctuera samedi par une journée de 192,4 kilomètres entre Dinant et Quaregnon.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Pour Mark Cavendish, l’heure est à l’urgence absolue

Le grand projet rêvé par Jérôme Pineau ne verra manifestement pas la lumière. Pire, le manager de B&B Hôtels a libéré ses coureurs il y a quelques jours. Pour le Britannique comme pour une vingtaine de coureurs, il faut se retourner. Et vite.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb