Accueil Culture Livres

C’est du belge: tous les langages du monde selon Vinciane Despret

Dans « Autobiographie d’un poulpe et autres récits d’anticipation », Vinciane Despret ouvre des perspectives inattendues. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Rencontrez un poulpe. Saluez-le. Serrez-lui la main, manière de parler, oui, mais quelle main ? Et comment s’en débarrasser quand les ventouses se sont fixées sur votre bras ? Certes, vous n’en croiserez, dans la vie courante, que sur l’étal des poissonneries ou sur l’assiette d’un repas. Mais Vinciane Despret a plus d’imagination que nos vies communes. Son esprit scientifique et sa liberté de pensée l’autorisent à écrire une Autobiographie d’un poulpe précédée de deux autres textes (appelons-les « nouvelles », faute de mieux). Dans l’un, les acouphènes sont le langage d’animaux et de plantes. Dans l’autre, les excréments de wombats, en forme de cubes, nous en disent long sur les prodiges d’une nature plus bavarde que nous le pensions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 23 juillet 2021, 14:30

    Voilà en tout cas un titre qui rend justice à Laurent de Belgique qui imaginait pouvoir communiquer avec un poulpe, rêve de la part d'enfance si sympathique en chacun de nous et probablement commune aux chercheurs.

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs