Accueil Sports Cyclisme

Greg Van Avermaet est prêt pour Tokyo, 5 ans après sa médaille d’or aux JO brésiliens: «La seule victoire que je n’échangerais pour rien au monde»

La raison, le temps qui passe et un récent Tour de France qu’il qualifie lui-même de décevant ne font pas du tenant du titre un favori. Samedi à Tokyo, sur un parcours encore plus exigeant que celui de Rio, Greg Van Avermaet sera avant tout un point de repère fiable pour Wout van Aert et Remco Evenepoel, leaders du quintet belge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Cinq ans après l’exploit de Copacabana, la dorure du casque s’est quelque peu patinée, Golden Greg a perdu quelques points à la bourse des valeurs. Mais le Waeslandien, dans la dernière séquence de sa carrière (36 ans), mesure chaque jour un peu plus ce que cette médaille dorée lui a apporté. Une dimension universelle qui traversera le temps.

Greg, quelle est la première image qui se dessine lorsque vos pensées vous ramènent le 6 août 2016, à Rio ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs