Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Nina Derwael vue par ses proches : «Tous les ans, on lui demandait si elle était sûre de vouloir continuer»

A 21 ans, Nina Derwael est devenue officiellement championne olympique de gymnastique artistique aux barres asymétriques. Pour arriver jusque-là, la route a été longue et exigeante pour la gymnaste limbourgeoise. Mais elle n’en a jamais dévié.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 10 min

Pour eux, le supplice est largement entamé. « Je ne sais pas comment je vais pouvoir supporter ça », dit Nico, son papa. « J’avais tellement attendu ce moment… J’ai une bande d’amis qui s’est déjà proposée de m’entourer les jours où elle sera en compétition ou de m’emmener voir les Jeux sur grand écran, mais j’irai sans doute me réfugier à la cave… »

« Moi, je resterai ici, avec ma mère, là, devant la télé », lance Marijke, sa maman, depuis la véranda de la maison familiale, à Velm, tout à côté de Saint-Trond. « Je ne réalise pas encore tout à fait, mais ce sera affreux de ne pas être à Tokyo. A part les Jeux européens de Minsk, en 2019, je n’avais jamais loupé une de ses compétitions. J’ai toujours réglé mes congés en fonction de celles-ci. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs