Accueil Monde France

Europe 1 se sépare de Nicolas Canteloup après 16 ans de collaboration

Nicolas Canteloup officiait dans la matinale de la radio privée depuis 2005.

Temps de lecture: 1 min

Europe 1 a décidé de se séparer de son humoriste emblématique, Nicolas Canteloup, qui officiait dans la matinale de la radio privée depuis 2005 et qui s’était récemment montré très critique de Vincent Bolloré, premier actionnaire du groupe Lagardère, a annoncé jeudi son producteur Jean-Marc Dumontet.

« Nous ne savions pas le 2 juillet dernier que nous accomplirions notre dernière revue de Presque sur Europe 1 », peut-on lire dans le texte publié sur le compte twitter du producteur, sous le message « Nicolas Canteloup et Europe 1 c’est fini ». « Avec une profonde tristesse, nous avons appris que nous ne reviendrions plus à ce beau rendez-vous que nous honorions depuis 2005 », est-il ajouté.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Paradise ., vendredi 23 juillet 2021, 10:02

    Il m'avait fait sourire la première semaine. La 2e semaine, je trouvais cela du réchauffé. Après il m'énervait et dès que je l'entendais sur Europe1 ou sur TF1, je zappais. Je suppose que l'audimat qu'il avait a eu aussi raison de lui. Quand à ses attaques contre son patron, si Canteloup avait eu des "couilles" il aurait dû démissionner. En espérant que TF1 le vire aussi prochainement car il y a tant de jeunes humoristes de qualités qui attendent leur tour.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 23 juillet 2021, 10:36

    Zemmour?

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 22 juillet 2021, 22:19

    @Adolphe le gugus vous le faites exprès? C'est un concours de la connerie? Vous avez de solides dispositions en la matière! Ce qui est en cause, ce n'est pas l'humour de Canteloup, c'est l'indépendance des médias. Les médias français ont été rachetés par une poignée de milliardaires qui diffusent la seule "ré-information" qu'ils puissent accepter. Canteloup n'est qu'un symptôme d'un mal bien plus profond, bien plus grave!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 23 juillet 2021, 10:37

    Excusez-moi, M. Deckers, de ne pas vous avoir donné du "M.", mais j'essayais de suivre la prosodie de Jacques Brel. Sur le fonds, bien d'accord avec vous évidemment.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 22 juillet 2021, 22:49

    Chez ces gens-là, Monsieur, on ne pense pas, on prie... Chez ces Adolphe, Deckers, on ressasse des conneries

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs