Accueil Sports Cyclisme Route

Cyclisme: la force collective belge pour contrer Pogacar aux Jeux olympiques

Insomniaques ou férus de cyclisme, à moins que ce ne soit les deux à la fois, rendez-vous dès 4 heures du matin samedi, timing belge on s’entend, pour ne rien perdre de la course en ligne des JO.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Si vous vous autorisez une grasse matinée, faites toutefois un petit effort pour quitter les bras de Morphée vers 9 heures 30, histoire de ne pas manquer la dernière ascension du Mikuni Pass, mont qui présente un profil si exigeant (6,5 km à 10 % de moyenne, dont 4 km à 12 %) qu’il sera rédhibitoire pour beaucoup, au-dessus des forces des coureurs esquintés par le récent Tour de France et/ou vermoulus par la touffeur tokyoïte.

Sanroku, Kagosaka, Fuji, les noms chantent comme une geisha en beauté mais ces cinq ascensions de cols, disséminées en 234 bornes « sans un mètre de plat ou minute de répit » pour reprendre les propos de Remco Evenepoel, deviendront cauchemardesques pour le peloton, dans l’étuve que les météorologues locaux prévoient (32-34ºC).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs