Un nouveau pas vers la démolition du viaduc Herrmann-Debroux

PHOTONEWS_10668965-003

Le gouvernement bruxellois a donné son feu vert jeudi en deuxième lecture au « Plan d’Aménagement Directeur » (PAD) de la zone « Delta-Herrmann-Debroux », le programme de réaménagement de ce site du sud-est de la capitale (communes d’Auderghem et de Watermael-Boitsfort). Après quelques adaptations à la suite de l’enquête publique de 2019, le projet est désormais envoyé au Conseil d’État.

Après la disparition du viaduc Reyers, c’est vers la démolition d’un autre fameux viaduc de Bruxelles que l’on avance d’un pas : le viaduc Herrmann-Debroux, porte d’entrée majeure dans la capitale via la E411.

« Ce PAD acte l’ambition du gouvernement bruxellois de mettre à terre ce vestige de l’urbanisme des années 1970 (…), pour projeter une entrée de ville digne de ce nom. (…) Nous continuons sur notre lancée pour offrir aux habitants des quartiers plus apaisés, construire de nouveaux logements, aménager davantage d’espaces verts, et enfin ouvrir la voie à la mobilité de demain », commente jeudi via communiqué le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

Le site concerné par ce plan est bien plus vaste qu’Herrmann-Debroux. On parle d’une superficie de 43,5 ha qui englobe trois viaducs, les sites Delta, Beaulieu, Demey, etc. Il devrait notamment y avoir un « nouveau quartier mixte » là où se trouve actuellement le parking Delta. Mixité est également le mot d’ordre pour les autres sites, avec aussi de nouveaux espaces verts.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous