Accueil Économie Consommation

Le bois, nouvel «or vert» de la Russie

Alors que l’environnement devient une préoccupation croissante, la Russie veut développer les nouveaux matériaux de construction grâce à ses immenses réserves de forêts.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Au milieu des pins et bouleaux, les abatteuses fauchent à tour de bras. Dans cette forêt de la région de Vologda, à 500 km au nord de Moscou, les arbres tombent à vive allure, au rythme de quelque 400 à 450 m3 quotidiennement. « Mes hommes se relaient pour travailler vingt heures par jour, y compris l’hiver, jusqu’à des températures de -40ºC. Hommes et machines tiennent bon ! », s’enthousiasme Konstantin Severin. Le solide gaillard, emmitouflé dans ses vêtements, orchestre une valse effrénée et pointe les équipements ultra modernes pour la coupe de bois. En moyenne, 50 hectares sont défrichés en 20 à 25 jours. « Mais nous prenons soin aussi de la reforestation, avec une rotation des forêts et la plantation de nouveaux arbres », explique Konstantin Severin. Comme les autres employés de Segezha, géant russe du bois et papier, il comprend que la forêt peut devenir le nouvel « or vert » de la Russie mais qu’il faut aussi en assurer la pérennité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Martin Michel, dimanche 25 juillet 2021, 11:02

    Nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis. Les arbres sont les garants de notre survie et nous les rasons. Nous sommes une espèce invasive nuisible en tant que telle nous devrons périr....

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs