Accueil Économie Entreprises

Bpost: davantage de services et de numérique dans les guichets

Le nouveau contrat de gestion de bpost met notamment l’accent sur l’accessibilité des bureaux de poste. A terme, on devrait pouvoir y effectuer certains services bancaires de base et acheter un billet de train.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il est là, prêt, encore tout chaud. Après des mois de négociations au sein du gouvernement et entre celui-ci et l’entreprise publique, le nouveau contrat de gestion de bpost vient d’être approuvé par le conseil des ministres. Il encadrera, à partir de janvier 2022 et durant les cinq prochaines années, les missions de la société postale en termes de services d’intérêt économique général (SIEG). Notons ici que la distribution des journaux et les obligations de service universel (normes de qualité de la distribution du courrier et des colis notamment) font l’objet de deux autres contrats de gestion séparés, qui arrivent à expiration plus tard (fin 2022 pour le premier et fin 2023 pour le second). Que trouve-t-on dans le nouveau contrat ? Pas de grande révolution, mais surtout une remise au goût du jour de plusieurs volets.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Somville Francis, samedi 24 juillet 2021, 7:31

    Super! Pour aller chercher un billet de train je devrais commencer par prendre le train pour aller au bureau de poste.

  • Posté par Casimir Marianne, vendredi 23 juillet 2021, 19:46

    Au-delà des déclarations d'intention, question réduction des émissions de CO2, pour Bpost, il y a encore du travail..... Un exemple concret ? Visiblement, Bpost ne gère pas la fermeture de ses points-relais fermés pour congés annuels. Il est anormal qu'un point- poste fermé puisse être choisi lors d'une commande et ensuite le colis renvoyé à l'expéditeur, parfois à des centaines de km. D'autre part, les colis ayant vocation à être distribués, la logique voudrait que ceux-ci soient réorientés directement vers un autre point de distribution proche et non réexpédiés. Cette faille dans l'organisation de distribution de colis par Bpost occasionne plus que des désagréments : - Charge administrative pénible, tant pour le receveur que pour l'expéditeur. -Gaspillage inutile et coupable de l'empreinte carbone générée par les allers-retours des envois et colis. -Dommages collatéraux potentiels entrainés par la non-réception de colis dans le délai prévu. Remarque personnelle : Il est regrettable que Bpost ne mette pas autant de moyens à améliorer concrètement ses services (Ce que ses clients souhaitent ) qu'il n'en met à tracer ses clients à des fins commerciales (Ce que ses clients ne souhaitent pas ) > >>>> "Traitement de données par bpost à des fins de marketing direct Si vous êtes client de bpost, nous pouvons, sauf opposition de votre part, utiliser vos données à caractère personnel pour vous contacter à des fins commerciales, après analyse de votre profil, pour vous informer à propos de nos produits et services. " Eh oui, pendant que l'on ferme encore 65 bureaux de poste en les digitalisant, Bpost ne lésine pas sur les moyens pour vous tracer, vous suivre et vous poursuivre...... Mais rendons à César ce qui est à César, en matière d'atteinte à la vie privée, Proximus fait mieux, beaucoup mieux... mais c'est encore un autre débat.........

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 24 juillet 2021, 0:47

    +1

  • Posté par epictete epictete, vendredi 23 juillet 2021, 19:08

    Moins de prestations de personnel, donc moins de services à la population et inévitablement et évidemment moins de dotations publiques !

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs