Accueil Société

Inondations: les alertes européennes étaient peu précises et peu alarmistes

La semaine dernière, seules quatre alertes sur les vingt-cinq diffusées au niveau européen concernaient la Wallonie, et jamais la Vesdre ou la Meuse. Selon le SPW, elles ont été traitées selon les procédures en vigueur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Le Service public de Wallonie (SPW) a tenu le délai de 24 heures imposé par le ministre Philippe Henry (Ecolo) : ce vendredi après-midi, l’administration de la Mobilité et des Infrastructures a rendu publiques toutes les informations en sa possession en provenance du système d’alerte européen de risques de crues (Efas). Toute la question est de savoir si, sur base de ces informations, la gravité de la situation a été mal estimée en Wallonie.

Le système européen Efas alerte ses membres, dont le SPW, sur des risques de crues. Il apparaît que lors de la dernière période de grosses précipitations, la Wallonie a reçu 24 notifications internationales mais que seules quatre d’entre elles concernaient effectivement la région. Quinze notifications alertaient sur la situation dans le bassin du Rhin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

  • Posté par COURARD DIDIER, samedi 24 juillet 2021, 22:17

    Je suis certes un peu "paranos" mais dès le lundi, j'étais angoissé par le niveau d'alerte météo alors que je n'ai aucune charge ni responsabilité dans la gestion des voies hydrauliques... Le mercredi à 13 h 00 j'étais à Pepinster pour changer la roue de la voiture de mon ex-épouse immobilisée rue Neuve alors que la maison de repos était déjà entourée par les eaux et que la gare était inaccessible, et là je me suis rendu compte qu'un drame allais se passer... J'ai évacué le véhicule sur les "Golettes" et heureusement, une heure plus-tard la déferlante commençait. Alors si un quidam comme moi a senti qu'il se passerait quelque chose de grave comment des spécialistes avec le matériel et les données en leur possession n'ont-ils rien vu venir...On peut se demander s'ils ne se seraient pas comporté comme des "fonctionnaires" abrutis par les procédures "standards" et se sont contenté de remplir le formulaire ad hoc et le transmettre et puis direction machine à café, contents du devoir accomplis. Quand on entends les justifications du directeur du service Wallon "compétent" il y a de quoi être interpellé.

  • Posté par COURARD DIDIER, samedi 24 juillet 2021, 22:17

    Je suis certes un peu "paranos" mais dès le lundi, j'étais angoissé par le niveau d'alerte météo alors que je n'ai aucune charge ni responsabilité dans la gestion des voies hydrauliques... Le mercredi à 13 h 00 j'étais à Pepinster pour changer la roue de la voiture de mon ex-épouse immobilisée rue Neuve alors que la maison de repos était déjà entourée par les eaux et que la gare était inaccessible, et là je me suis rendu compte qu'un drame allais se passer... J'ai évacué le véhicule sur les "Golettes" et heureusement, une heure plus-tard la déferlante commençait. Alors si un quidam comme moi a senti qu'il se passerait quelque chose de grave comment des spécialistes avec le matériel et les données en leur possession n'ont-ils rien vu venir...On peut se demander s'ils ne se seraient pas comporté comme des "fonctionnaires" abrutis par les procédures "standards" et se sont contenté de remplir le formulaire ad hoc et le transmettre et puis direction machine à café, contents du devoir accomplis. Quand on entends les justifications du directeur du service Wallon "compétent" il y a de quoi être interpellé.

  • Posté par Mathieu Agnes, samedi 24 juillet 2021, 17:27

    Votre article donne l’impression que c’est la faute de l’Europe si cette catastrophe est arrivée alors que vous ne faites pas une analyse détaillée de qui aurait du faire quoi. C’est inadmissible de la part d’un journal aussi sérieux. Ne serait-ce pas aux pouvoirs locaux, aux pompiers de réagir rapidement, faire évacuer des gens et appeler du renfort. Il pleuvait depuis des heures. J’espère que le gouvernement (federal regional et local) pourra tirer les leçons de cette catastrophe et faire les investissements nécessaires pour protéger les plus fragiles. à commencer par corriger le système efas si il ne reflète pas la réalité. La plupart des systèmes de données européennes sont alimentées par … les autorités nationales.

  • Posté par Taillieu Francis, samedi 24 juillet 2021, 17:10

    Dans Politico d'aujourd'hui: https://www.politico.eu/article/unnatural-disaster-the-german-belgian-floods-climate-change/

  • Posté par stals jean, samedi 24 juillet 2021, 15:39

    Alors que le business juteux parait-il relatif aux infos météo fait rage entre aussi bien entre les services publics et le privé qu'entre "les privés" entre eux, et que les infos météo en tous genres abondent via les médias tous supports confondus que via l'internet, on nous donne à croire que le système d'alerte européen (Efas) serait la seul organisme crédible en matière de système d'alerte relatif aux dangers des intempéries... Rien qu'en Wallonie on pourrait citer les noms d'un nombre de spécialistes de la météo, mais que diable, ces pro la, ne savaient-ils donc pas, sans le secours de "l'Efas" en question, par un simple calcul arithmétique d'école primaire, que des millions de millions de mètres cubes d'eau de pluie pourtant scientifiquement bien estimées, allaient, presque subitement, transformer en furie digne de la cascade de Coo, même les tous petits ruisseaux de Wallonie...que les millions de mètres cubes d'eau de pluies qui allaient tomber sur les lacs de nos barrages, aux capacités archi connues, comme sont archi connues entre autres, les capacités de tous cours d'eau, de tous "bassins d'orage" autoroutiers, de tous réseaux d'égouttages dans leurs ensemble, ces données connus des scientifiques des universités aussi, devait faire en sorte que les autorités communales soient obligatoirement et préventivement bien informées afin de répercuter les infos dans les populations les plus concernées... Démocratie de mes fesses, où les vrais responsables comme pire des sanctions, comme c'est la règle en politique mais pas que, ne seront jamais promu qu'à des grades supérieurs...ces hordes de jean-foutres tout azimut, ce n'est probablement pas la honte qui les étouffera...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs