Accueil Société

Inondations: un collectif de citoyens envisage de porter plainte pour homicides involontaires

Persuadé que les vagues qui ont dévasté la région sont dues à l’ouverture des vannes du barrage d’Eupen, le collectif s’interroge sur le fait que l’on n’a pas procédé à un délestage du barrage plus tôt.

Temps de lecture: 2 min

Des citoyens et des entreprises de la commune de Chaudfontaine se sont rassemblés au sein d’un collectif citoyen qui envisage de porter plainte contre l’état, a indiqué RTL vendredi.

Une information confirmée par Bruno Liesse, le porte-parole du collectif qui précise qu’il s’agirait d’une plainte au pénal pour homicides involontaires, par défaut de prévoyance.

Ils demandent ainsi qu’une enquête objective et indépendante soit menée afin d’établir la vérité sur les dysfonctionnements intervenus aux barrages d’Eupen et de la Gileppe durant la nuit du 14 au 15 juillet, mais aussi durant les semaines précédentes. «La communication calamiteuse vers les communes, auxquelles on a dit que les évacuations n’étaient pas nécessaires», estime-t-il.

Persuadé que les vagues qui ont dévasté la région sont dues à l’ouverture des vannes du barrage d’Eupen, le collectif s’interroge sur le fait que l’on n’a pas procédé à un délestage du barrage plus tôt. Pour l’habitant de Chaudfontaine, qui n’a pas été sinistré, deux hypothèses sont envisageables: d’une part, une négligence et d’autre part, un intérêt économique. «Ces deux barrages sont aussi des centrales électriques. En délestant le barrage, on n’actionne pas la turbine?"

Le collectif ne pense pas qu’une enquête en interne comme l’a proposée le ministre Henry puisse apporter des réponses à leurs questions.

«Nous ne souhaitons évidemment pas que le technicien du barrage d’Eupen se retrouve en prison. Le vrai problème, c’est que l’on n’est pas préparé. En cas de canicule, par exemple, aucun plan ne prévoit la distribution de bouteilles d’eau aux 800.000 seniors. Ces matières devraient être traitées au niveau international plutôt que d’être régionalisées», conclut Bruno Liesse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par BEKE Eric, samedi 24 juillet 2021, 10:02

    L'étape suivante dans la paranoïa est de porter plainte pour homicide volontaire. On a du mal à concevoir une catastrophe sans responsable.

  • Posté par Bouko Christian, samedi 24 juillet 2021, 0:22

    Petit calcul simplifié montrant le peu d’influence du barrage d’Eupen Capacité du barrage : 25 millions de m3 Bassin versant du barrage 105 km2 Hauteur de pluie prévue 220 mm ,vu la saturation des sols 100 mm ne sont plus absorbés D’où volume ruisselé : 105 x 1 million x 0,1 = 10,5 millions de m3 qu’il faut évacuer en 24h pour permettre au barrage de stocker la crue donc un débit moyen de 10,5 x 1.000. 000/ 24 = 437.500 m3/h ou 121 m3/s au pied du barrage ! catastrophe pour Eupen ( la crue de 1998 à Chaudfontaine = 280 m3/s ) Avec les mêmes hypothèses de saturation et le barrage ne déversant pas Bassin versant de la Vesdre à Chaudfontaine : 683 km2 Bassin versant de la Vesdre à Chaudfontaine à l’aval du barrage : 578 km2 Débit moyen ruisselé venant de ce bassin versant pendant 30h : 578 x 1 million x 0,1 /30/3600 = 535 m3/s = 2 x la crue de 1998 !

  • Posté par Bouko Christian, vendredi 23 juillet 2021, 22:50

    C'est un réflexe humain normal , on cherche le responsable d'une catastrophe qui nous touche . Lors des inondations catastrophiques de la Somme certains sinistrés ont affirmé qu'on avait dévié les eaux de la Seine vers la Somme pour protéger Paris . Ayant fait le trajet en bateau de la Seine à la Somme en ayant franchi pas moins de 13 écluses "montantes" et seulement 3 "avalantes " je peux dire que cette déviation est totalement impossible ! J'ai aussi connu le cas de sinistrés d'une inondation d'un petit village en Belgique qui ont attaqué au tribunal le propriétaire d'un ancien moulin qui n'aurait pas relevé assez rapidement les vannes sur le cours d'eau qui traverse ce village .. ..mais ce moulin était situé à l'aval de ce village et surtout à l'aval d'une chute de 3 m sur ce cours d'eau située à la sortie de ce village !

  • Posté par KOWALSKI Jean-Claude, vendredi 23 juillet 2021, 21:47

    Mais que fait Adélaïde Charlier, l'égéride de la jeunesse des Bobos Ecolos et qui se voyait déjà députée . Elle n'aide pas apparemment les sinistrés ????? Elle préfère l'amour en mer LOL On dirait que ça la gêne de marcher dans la boue LOL

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 24 juillet 2021, 12:34

    Vous êtes en train d'aider les sinistrés, les pieds dans la boue je suppose, M. Kowalski?

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une