Accueil Le Projet Pegasus

Philippe Hensmans (Amnesty International): «Un conseil: soyez paranos, plus rien, plus personne n’est à l’abri»

Philippe Hensmans est directeur de la section belge francophone d’Amnesty International. Il appelle à repenser radicalement notre attitude face à un monde en mutation rapide

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

L’ONG, qui a déjà mis en garde à de nombreuses reprises contre l’usage illégitime de logiciels espions, notamment Pegasus, vient de publier un rapport « La pointe de l’iceberg : la crise de la surveillance électronique que provoquent les Etats et les entreprises privées. »

Philippe Hensmans, quelle est votre réaction à la lecture de l’enquête Pegasus que viennent de publier une série de médias et à laquelle a participé le laboratoire d’Amnesty ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

33 Commentaires

  • Posté par Lombard Fernande, jeudi 29 juillet 2021, 14:09

    Ce qui est interpelant et même franchement inquiétant, c'est qu' on espionne Charles Michel. Pour qui, pourquoi, pour quand ?.... Je ne comprends pas. Cela reste une énigme. Que Dieu nous protège...

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, dimanche 25 juillet 2021, 16:30

    NSO = Nous Sommes Onnêtes. Sauf que les dictionnaires ne sont pas d'accord.

  • Posté par merdelesystème Jean, dimanche 25 juillet 2021, 2:09

    Pegasus, laisser moi rigoler, c'est un os que l'on vous donne à ronger. On va beaucoup plus loin.

  • Posté par merdelesystème Jean, dimanche 25 juillet 2021, 1:54

    Tu as vraiment une tête de con

  • Posté par Paul Mercier, samedi 24 juillet 2021, 23:32

    Il a raison ! D'ailleurs dès maintenant, je me méfie de lui et de son organisation. Car quoi? Il est peut-être payé par la Chine ou encore la Russie de Poutine... A moins que ce ne soit le Qatar. En tous cas, je me méfie de lui: il sait que je ne l'aime guère, et peut-être a t'il déjà recruté des tueurs tchéchènes pour me faire subie des sévices gastronomiques... Bref: "once paranoid, always paranoid" . Merci, ridicule petit monsieur, pour votre capacité à détruire l'image d'une association que j'ai soutenue depuis des décennies. Comme je regrette de l'avoir soutenue en lui versant quelques (très modestes) droits d'auteurs.

Plus de commentaires

Aussi en Le Projet Pegasus

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs