Accueil Belgique Politique

Coronavirus: Paul Magnette regrette que les leçons économiques et sociales n’aient pas encore été tirées

Le président du PS aurait voulu que le gouvernement ne prenne pas de vacances avant d’avoir tiré les leçons économiques et sociales de la crise corona.

Temps de lecture: 2 min

Le président du PS Paul Magnette a déploré samedi que le gouvernement n’ait pas encore tiré les leçons économiques et sociales de la crise sanitaire. Pour lui, le retour à l’équilibre budgétaire n’est pas prioritaire, a-t-il indiqué samedi dans le cadre d’un entretien plus large accordé à Sudpresse.

« J’avais plaidé pour que le gouvernement ne se mette pas en pause (vacances d’été) avant d’avoir tiré les leçons économiques et sociales de la crise corona et d’avoir pris des mesures… La ministre de l’Intégration sociale, Karine Lalieux (PS, NDLR) a un plan de lutte contre la pauvreté qui est prêt et permet d’aider les femmes et les jeunes, les grandes victimes de la crise. Mais le Premier ministre a décidé de le reporter à la rentrée et de le lier au débat budgétaire… Je rappelle que pour le PS, le retour à l’équilibre budgétaire n’est que la 55e priorité. On ne va pas venir avec de l’austérité, alors que les besoins sont énormes… Mais je retiens aussi que le M. De Croo a dit qu’on ne laisserait pas tomber les victimes des inondations. J’espère qu’il en ira ainsi » a commenté le président du PS.

Celui-ci ne s’est également pas dit convaincu qu’il faille bientôt arrêter les aides liées à la crise sanitaire (droit passerelle, etc.).

Au sujet de celle-ci, M. Magnette trouve que la Belgique a globalement bien travaillé, en grande partie grâce au ministre socialiste flamand de la Santé, Frank Vandenbroucke qui « a été très courageux ». « Regardez la situation beaucoup moins bonne en Allemagne, aux Pays-Bas, la confusion totale en France, alors que chez nous, cela ne se passe globalement pas trop mal : beaucoup de secteurs ont rouvert, on a évité les débordements dans les hôpitaux, l’école est restée ouverte tout le temps, une priorité fondamentale pour nous, le taux de vaccination est exceptionnel, etc. Ce qui ne veut pas dire que je ne comprends pas les blessures vécues par certains secteurs comme l’Horeca », a-t-il conclu sur ce point.

À lire aussi Coronavirus: les labels «covid safe» se multiplient, sans encadrement À lire aussi Le variant delta fera-t-il dérailler la reprise économique?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

59 Commentaires

  • Posté par Evrard Léopold , lundi 26 juillet 2021, 17:01

    Tirer des leçons? C’est un donneur de leçons qui le dit

  • Posté par pasman philippe, lundi 26 juillet 2021, 12:02

    @ merdelesystème jean. Vos différentes interventions, sous couvert d’un pseudo donc anonyme, démontrent que vous êtes idiot, haineux mais surtout lâche. Je demande à la direction du soir de bloquer, à l’avenir, vos interventions qui ne sont pas digne de ce journal

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , dimanche 25 juillet 2021, 19:04

    En 2024, les petits sous venant de la Flandre vont s’assécher … il faut donc se dépêcher ! La FWB sera en déficit de 15 milliards (parole d’un socialiste) ! La Région wallonne, on ne compte plus … Conclusion : pauvre Wallonie.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 25 juillet 2021, 18:46

    Décidément ces forums (ou fora) sont dépourvus de la plus élémentaire correction. L'injure prend le pas sur les arguments.

  • Posté par Jean Luc, lundi 26 juillet 2021, 14:27

    C'est peut-être que parce que, souvent, la connerie prend aussi le pas sur les arguments...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs