Ostende – SC Charleroi: une première pleinement réussie pour Edward Still

Dans cet article
SOCCER JPL D1 KV OOSTENDE VS CHARLEROI
Belga

Alors que sa dernière victoire en Pro League remontait au… 30 janvier dernier (!) sur la pelouse de Courtrai (1-3), le Sporting de Charleroi a idéalement lancé sa saison ce samedi soir en s’imposant à Ostende, l’une des surprises du défunt exercice mais pour qui les départs de Bataille, Hjulsager et Sakala, partis respectivement à l’Antwerp, Gand et au Celtic, n’ont manifestement pas encore été totalement digérés.

Qu’à cela ne tienne, ces changements n’offraient en rien aux Zèbres la garantie de vivre une partie de plaisir à la Diaz Arena, d’autant plus que le onze carolo, lui aussi, contenait de nombreuses nouvelles têtes, cinq des onze garçons alignés par Edward Still (Koffi, Knezevic, Andreou, Zaroury et Bedia) ne faisant pas partie du noyau la saison dernière.

Ce renouveau – marqué aussi par le changement de style et de système (3-5-2) imposé par le nouveau staff – faisait du Sporting l’une des inconnues de ce début de saison mais il n’aura fallu que huit minutes à ce nouveau RCSC pour inscrire son premier but du championnat, Chris Bedia faisant parler sa puissance pour conclure un service de Zaroury dès sa première occasion. L’Ivoirien, qui avait été prêté successivement à Zulte, Troyes et Sochaux ces dernières saisons, n’avait plus marqué sous la vareuse zébrée depuis le 24 février… 2018, soit 1.218 jours !

Avant cela, les Carolos avaient connu une entame de match plutôt compliquée sur fond de domination ostendaise sans que celle-ci ne se traduise par de réelles occasions de but. Appliqués mais toujours à la recherche de certains repères dans ce nouveau dispositif, les Zèbres ont fait preuve d’une certaine solidité (Koffi n’a dû se déployer – spectaculairement – qu’à la demi-heure) et ont laissé entrevoir certaines séquences plutôt prometteuses, notamment grâce à la technique du jeune Anass Zaroury.

À peine les acteurs remontés sur la pelouse, c’est d’ailleurs le joueur venu de Lommel qui, sur un caviar de Morioka, a fait le break permettant aux Carolos de connaître une seconde période plus sereine, ponctuée qui plus est par une ultime réalisation de Kayembe, auteur d’une prestation en demi-teinte sur son flanc mais qui a fixé le score à 0-3 à cinq minutes du terme.

Bien sûr, ce Sporting-là a encore du travail pour arriver là où veut en venir son nouvel entraîneur mais, après une préparation intense physiquement, les Zèbres ne pouvaient rêver d’un meilleur départ pour accumuler de la confiance et démontrer à leurs supporters que le naufrage connu durant la deuxième moitié de saison en 2020-2021 n’était plus qu’un lointain souvenir.

Il restera à confirmer cette entame pleinement réussie, laquelle a aussi été marquée par les excellentes premières de Knezevic, impérial dans le trio défensif, et Zaroury, déroutant aux côtés de Bedia.

Les bulletins des Zèbres à Ostende: Zaroury dans tous les bons coups, Knezevic solide

Par Cédric Martin

10934937-038
News

Le Sporting de Charleroi entamait sa saison à la Côte, ce samedi soir. Et les Zèbres n’ont pas manqué leur première sortie, s’imposant 0-3 à la Diaz Arena.

7 Koffi : assez sûr dans ses prises de balle et son jeu au pied en début de match, il a moins rassuré dans ses sorties aériennes. Sort un arrêt de grande classe devant Hendry pour empêcher l’égalisation (30e). Il commence la saison par une clean sheet.

8 Knezevic : le Suisse a remporté un nombre important de duels – dont un retour salvateur devant Kvasina (46e) – évitant même souvent ceux-ci grâce à de bonnes anticipations. A notamment bien bloqué Gueye et montré de belles choses dans son jeu long. Un match solide.

7 Dessoleil : a dirigé sa défense de maîtresse façon en plus de se montrer costaud en homme contre homme. N’a d’ailleurs pas hésité à aller chercher ses adversaires plus haut sur l’échiquier.

6,5 Andreou : a montré une certaine confiance en soi, parfois un peu trop… ce qui lui a valu quelques prises de risques – dans ses passes ou dribbles – qui auraient pu être plus lourdes de conséquences en première mi-temps. S’est ensuite concentré sur sa tâche défensive, avec réussite.

5,5 Van Cleemput : s’est fait plusieurs fois surprendre sur les longs ballons, estimant mal leur trajectoire et laissant ainsi pas mal d’espace à son opposant direct. Ajuste mal une tête alors qu’il était esseulé au second poteau (21e). A fait une frayeur à ses équipiers en sortant de la tête un ballon qui allait passer à quelques centimètres au-dessus de son propre but en début de second acte. A par ailleurs bien résisté défensivement et apporté plusieurs fois le surnombre offensivement.

7,5 Ilaimaharitra : un très bon match du Franco-Malgache, très juste, qui a séduit dans sa lecture du jeu, tant à la récupération qu’à la distribution. À la base du 0-2 en trouvant sur coup franc Morioka esseulé dans l’axe. On a retrouvé le Marco de sa meilleure période zébrée.

5,5 Gillet : un début de match très délicat avec quelques pertes de balle que les Ostendais n’ont, heureusement pour lui, pas pu exploiter. S’est repris après la demi-heure.

7,5 Morioka : il s’est montré très disponible et a touché beaucoup de ballons dès l’entame de la partie mais a par contre eu un peu de mal à trouver ses partenaires à la passe. Un souci qu’il a totalement résorbé en seconde période, avec d’abord une superbe transversale qui a surpris la défense adverse (49e) avant un assist parfait dans la minute suivante pour Zaroury, qui doublait la mise. Le Japonais est aussi le joueur qui a remporté le plus de duels, et de loin !

7 Kayembe : si les offensives carolos étaient majoritairement concentrées sur son flanc gauche, Joris a un peu trop tricoté dans le dernier geste, faisant le dribble de trop. A tout de même adressé quelques centres qui auraient pu être mieux exploités. Pas tellement inquiété défensivement, il s’est offert un petit solo pour tuer tout suspense en fin de match (85e).

8 Zaroury : très remuant, il profite d’une erreur ostendaise pour aller servir Bedia sur le 0-1. A aussi énormément décroché pour amener le surnombre dans le milieu. S’il s’est parfois montré encore un peu tendre dans les duels, il a montré qu’il avait du foot dans les pieds, jouant sans complexe. Il frappe sans se poser de question de l’entrée de la surface à la 50e, sa tentative passant juste à côté du poteau. Quelques secondes plus tard, il a la lucidité nécessaire pour ajuster Hubert et faire le break (0-2). Il aura été dans tous les bons coups.

7 Bedia : il aura mis moins de sept minutes à trouver la faille, sur la première action carolo. Précieux dans sa conservation du ballon et ses déviations de la tête, il a été l’auteur d’un bon match, même s’il aurait pu encore faire mieux sur certains appels. Remplacé peu après l’heure de jeu.

Remplaçants

NC Fall : a amené de la profondeur en entrant peu après l’heure de jeu.

NC Gholizadeh : une bonne entrée de l’Iranien qui n’était pas loin de réussir sa spéciale, un petit enroulé pied gauche, lors de ses premières minutes sur le pré.

NC Tchathoua, Hendrickx.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous