Accueil Monde France

Le FN demande à deux proches de Jean-Marie Le Pen de démissionner des instances du parti

Le parti de Marine Le Pen a exposé ses divisions au grand jour lors du Premier mai.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

L’image a écorné un peu plus l’unité du mouvement d’extrême droite. Dimanche 1er mai, le traditionnel hommage du Front national (FN) à Jeanne D’Arc a été rendu séparément. Quand Marine Le Pen déposait une gerbe de fleurs devant une statue de la pucelle d’Orléans, avant de se rendre à un « banquet populaire et patriote », son père Jean-Marie tenait tribune devant près de 400 fidèles et une poignée de militants de l’extrême droite radicale.

Au parti, l’image n’est pas passée. Ce lundi, le bureau politique du FN a adopté une motion demandant à Marie-Christine Arnautu et Bruno Gollnisch de quitter leurs fonctions au bureau exécutif et au bureau politique. Ces deux proches de l’ancien président d’honneur du FN aujourd’hui exclu étaient présents dimanche place des Pyramides à Paris, pour applaudir Jean-Marie Le Pen. C’est précisément ce qui leur est reproché.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs