Accueil Société

Face aux inondations, il faut repenser le territoire wallon

Quatre experts en urbanisme et aménagement du territoire esquissent les contours d’un nouveau rapport de la Wallonie à son eau. Trop de temps a été perdu, estiment-ils.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Le temps presse. C’est le message délivré par les quatre experts en urbanisme et aménagement du territoire que nous avons réunis lors d’une table ronde effectuée via Teams. Il y avait là (de g. à dr.) Yves Hanin (UCLouvain), Benoît Moritz (ULB), Joël Privot et Jacques Teller (ULiège).

Le temps presse donc, pour mettre la Wallonie en ordre de bataille face aux inondations qui, théoriquement, devraient se multiplier à l’avenir en raison du changement climatique. Et pour cela, il faut rendre de l’espace aux rivières, revoir la carte des zones inondables et l’aménagement des vallées, limiter drastiquement l’imperméabilisation des sols. Mais aussi ne plus craindre de prendre des décisions impopulaires. Car la cohabitation responsable de l’homme et de l’eau en dépend.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

  • Posté par tran henri, lundi 2 août 2021, 16:12

    http://www.actarchitectes.be/fr/projets/wanze2/index.php Quartier bâti (au moins partiellement) sur du remblai : au moment de la phase 1 le terrain en contre-bas était inondé jusqu'à la moitié du talus (au min 2 m) phase 2 terminée en 2010 "avec vue sur le marais et les peupliers longeant la Mehaigne". Ensuite, très légèrement en amont, une villa au jardin "éponge" a été remplacée par 2 immeubles (1 en T, 1 en croix), une demande de permis est en cours pour bâtir plusieurs logements à côté (tjs le long de la Mehaigne) et le "terrain marais" (qui est cultivé) de 45 Ha dont il est question plus haut est à vendre en "terrain à bâtir" pour la très modique somme de 450.000 E Entre temps, la région serait en train de finaliser le projet d'une digue pour contenir la rivière avec un terrain prévu pour contenir les inondations qui , à vue de nez, doit faire le 1/3 du marais CHERCHEZ L'ERREUR!

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, dimanche 1 août 2021, 23:33

    Soumagne. Un exemple calamiteux de construction en zone humide. Avec la bénédiction des autorités.----https://plus.lesoir.be/386850/article/2021-07-30/soumagne-des-permis-ont-ete-octroyes-en-zone-marecageuse-mais-pas-rouge

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 29 juillet 2021, 12:56

    Ce n est pas l habitat qui doit être géré mais la gestion des cours d eau , bien sûr c est plus difficile à faire ,va falloir penser à autres choses que ses fesses

  • Posté par de Meulemeester Gérald, jeudi 29 juillet 2021, 11:19

    A Pepinster ils avaient élargi le quai avec une structure en bois en face de la maison écroulée qu'on voit sur la photo. La structure en bois a tenu, elle !

  • Posté par Joute Dodo, mardi 27 juillet 2021, 12:27

    J'espère que la Région Wallonne aura de meilleurs experts que ceux-là!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs