Accueil Société

Le pass sanitaire crispe de Paris à Sydney

Le week-end a été émaillé de manifestations contre le pass sanitaire ou les nouvelles restrictions. En France, le certificat a été adopté dans la soirée de dimanche à lundi. Mais a subi des modifications.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Contre la dictature sanitaire », « No al green pass e libertà », « We don’t need your vax »… Ce week-end, la grogne contre le pass sanitaire s’est déclinée dans toutes les langues. De Sydney à Firenze en passant par Marseille, les manifestants sont descendus dans la rue pour crier leur mécontentement face à l’adoption du certificat ou de nouvelles restrictions par leurs gouvernements respectifs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

48 Commentaires

  • Posté par Bassem Philippe, mercredi 28 juillet 2021, 18:33

    pauvre monsieur Raspe. vous vous mettez dans de bien tristes états . vous défendez avec acharnement votre point de vue, c'est votre droit mais n'oubliez pas qu'être vacciné ou non, avoir un mental positif, ne pas être dans la crainte et être bienveillant aussi à l'égard des autres vous préservera avant tout du virus.

  • Posté par Deckers Björn, mardi 27 juillet 2021, 18:54

    @Roth Frédéric, le débat noble et respectueux entre les libertés individuelles et la responsabilité collective m'est cher. Et quand cela est fait avec des arguments tels que les vôtres, je l'estime pleinement fondé. C'est le seul qui devrait nous animer. Je vous remercie pour cela.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 28 juillet 2021, 9:22

    "Je vous remercie pour cela". Oui, il est bien beau le "débat noble et respectueux", mais il reste bien théorique. Alors, <en pratique>, vous allez faire quoi pour assurer une protection minimale aux (nombreuses) personnes dans le cas de Mr. Roth ? La meilleure solution (et la seule actuelle en fait) est de se faire vacciner soi-même pour protéger au mieux certains autres. [https://plus.lesoir.be/386198/article/2021-07-27/coronavirus-certains-patients-atteints-dun-cancer-developpent-moins-danticorps]. Voyez-vous, si personnellement je ne suis pas dans la même situation que Mr. Roth, c'était (malheureusement) bien le cas d'une personne (très) proche qui m'était (très) chère, et qui n'est plus là pour apporter son témoignage ; témoignage qui irait exactement dans le même sens. Quant à l'efficacité effective (même si pas à 100%) des vaccins actuels à diminuer les contagions et la transmission de ce virus en plus de protéger contre la maladie, d'autres ont déjà répondu ailleurs et à de nombreuses reprises ; et la situation observable dans divers pays en avance de vaccination parle d'elle-même.

  • Posté par Raspe Eric, mardi 27 juillet 2021, 20:47

    Que l'industrie pharma n'est pas blanche comme neige, je suis bien placé pour le savoir de part mon expérience personnelle. Mais ce n'est pas parce que son vendeur est une crapule qu'un produit est mauvais. LE seul argument que vous avez à mettre en avant reste un procès d'intention non fondé et démenti par les faits. Alors oui, votre place n'est pas sur ce forum. Pour le reste les performances médicale parlent d'elles même pour ceux qui ont les idées claires. Par contre pour les bornés obtus, il n'y a aucun espoir. Surtout s'ils se prétendent de gauche mais ne sont que d'infâmes égoïstes. Là, ils ne sont qu'indignes!

  • Posté par Deckers Björn, mardi 27 juillet 2021, 18:47

    @Eric Raspe, je n'apprécie pas votre ton et votre grossièreté! Si dès qu'on est pas d'accord avec vous, vous tombez dans l'insulte, ça vaut bien la peine d'essayer de dénigrer vos contradicteurs. Sur le fond, lisons le l'article décodage du Monde qui dit : "Si" un vaccin est défectueux, "si" il est prouvé qu'il y a eu négligence (comment le prouver?) et j'en passe, et notamment les closes non publiques des contrats (pourquoi ça? Qu'y a t il donc à cacher?). Pour un oeil bien averti et sachant que le pharma peut se payer sans peine le meilleur des investissements dans ce type de situation fâcheuse, la crème des avocats, l'article se garde bien d'ailleurs de prétendre que toute la facture éventuelle irait au pharma mais rassure le citoyen (à juste titre) en précisant qu'un fond existe déjà et qu'il sera le cas échéant garni aux besoins éventuels; Je maintiens donc, la logique de privatisation des bénéfices et de nationalisation des pertes. Un très bon article de Carta Academica était publié il y a quelques semaines sur les entourloupes des labos pharmaceutiques. Vous auriez pu le lire car vous n'avez pas très bien l'air de savoir ce que c'est qu'être de gauche. Et pour votre info, Kairos, ce n'est pas vraiment d'extrême droite.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs