Pass sanitaire adopté en France: ce qui change dès le mois d’août

HEALTH-CORONAVIRUS_FRANCE-PROTEST

Au forceps » selon plusieurs élus, le pass sanitaire a été adopté définitivement dimanche soir par le Parlement français, au lendemain d’une nouvelle journée de mobilisation de ses opposants.

L’Assemblée nationale a mis fin par un large vote (156 voix pour, 60 contre, 14 abstentions) à un marathon parlementaire entamé mardi sur ce texte controversé, dénoncé jusqu’au bout par l’opposant Jean-Luc Mélenchon (LFI, extrême gauche), comme une « liberté conditionnelle ».

Le Sénat, dominé par la droite, avait déjà approuvé le même texte qui prévoit un pass sanitaire étendu à un grand nombre de lieux dont les restaurants et les transports, et une obligation vaccinale pour les soignants.

Il n’y aura toutefois pas de licenciement pour les personnes qui ne respecteraient pas l’obligation vaccinale du fait de leur profession mais une suspension du salaire. Ce point avait été âprement discuté.

Un pass étendu

Depuis le 21 juillet, le pass sanitaire est obligatoire en France pour tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes ;

Début août, le pass sanitaire deviendra obligatoire dans les cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, pour les voyages en avion, train et car pour les trajets de longue distance.

Le temps presse face à une flambée des contaminations liée à la propagation du variant delta, très contagieux. Parallèlement, l’exécutif français continue à pousser la vaccination dans l’espoir de passer le cap des 40 millions de primo-vaccinés lundi, avec un mois d’avance sur l’objectif initial.

A découvrir…

> Cinq destinations pas chères à booker en last minute

> Italie, France… : ces pays qui font tout pour attirer les touristes

> Cinq thermes naturels gratuits à découvrir en Italie

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous