Accueil Culture Musiques

Beyoncé relance Tidal… et le téléchargement illégal

« Lemonade » affole les compteurs de Tidal et iTunes, mais aussi des sites pirates. L’offre streaming détourne pourtant du téléchargement illégal… Quand elle est gratuite.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

En octobre dernier, six mois après son lancement en grande pompe, la plateforme d’écoute en ligne Tidal comptait un petit million d’abonnés – à peine 500.000 de plus qu’au moment où le rappeur entrepreneur Jay-Z rachetait l’entreprise. Six mois plus tard, il a passé la barre des trois millions. Certes, on est loin des 30 millions d’abonnés à Spotify, néanmoins, la remontée est appréciable. Alors qu’on donnait le service de streaming, considéré comme un caprice de stars (un caprice onéreux pour le fan qui plus est, à 20 euros l’abonnement, soit le double de la plupart des autres plateformes…), quasi mort-né, il était la semaine dernière l’application musicale la plus téléchargée aux Etats-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs