Accueil Monde Afrique

La Tunisie vit-elle un coup de poker ou un coup d’Etat?

En activant le mécanisme constitutionnel qui lui donne tous les pouvoirs, le président de la République tunisienne veut sortir le pays d’une situation de crise. Malgré un soutien populaire, les partis politiques et des figures de la société civile dénoncent un coup d’État. La tension monte rapidement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les Tunisiens n’en croyaient pas leurs yeux dimanche soir : étaient-ils en train d’assister à un coup d’État ? Peu après 22 h 30, après une journée de protestation contre le gouvernement, le président Kaïs Saïed a annoncé qu’il activait l’article 80 de la Constitution qui lui confère des pouvoirs exceptionnels pour faire face à un « péril imminent ». La catastrophe sanitaire, le risque élevé de défaut de paiement de la dette externe, la crise sociale et le marasme économique, la paralysie du gouvernement amoindri par une série de démissions, le discrédit profond de la classe politique font peser sur la Tunisie la menace d’une faillite de l’État.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lambert RAOUL, lundi 26 juillet 2021, 16:48

    Notre bon Franck VDB, sauveur du petit peuple, en rêve... Lui qui se moque des décisions de justice et méprise le parlement...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 26 juillet 2021, 17:49

    Cool, Raoul.

  • Posté par ladeuze olivier, lundi 26 juillet 2021, 14:43

    Le dernier printemps arabe et tous ses dégâts pour pas mal de locaux (Egyptiens, Lybiens, Syriens, secteur touristique Tunisien,...) se terminerait-il sur fond de covid ? L'Europe fera les gros yeux mais au fond cela nous arrangerait de perdre une démocratie de plus où l'islamisme risquait de gagner au final. La démocratie c'est bien, mais quand elle se traduit par encore plus de misère au final... en vaut-elle vraiment la peine ? je me pose la question.

  • Posté par collin liliane, lundi 26 juillet 2021, 15:07

    Parce que la théocratie élimine la misère?

  • Posté par collin liliane, lundi 26 juillet 2021, 13:58

    Si Ennahda est contre, cela ne peut être que bien.

Aussi en Afrique

Vaccins anti-covid: «Le fossé est trop grand, nous devons faire mieux, ensemble, rapidement. Mais comment?»

La réunion ministérielle entre l’UE et l’Union africaine, tenue mardi à Kigali, n’a pas permis de rapprocher les points de vue sur le front de l’inégalité criante pour l’accès aux vaccins contre le covid. Le partage est « beaucoup trop lent, beaucoup trop désorganisé », reconnaît Sophie Wilmès. Les Européens refusent toujours la levée des brevets.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs