Le pouvoir des consommateurs : comment chacun de nos paiements nous permet de contribuer au changement

Durabilité, slow living et modération de la consommation : en 2021, les expressions à la mode en matière de conscience sociale sont omniprésents. Et cela ne laisse pas la politique indifférente. Avec l’ambitieux Pacte vert, la Commission européenne mise sur l’économie circulaire. C’est en fini de la consommation de masse donc ; le pouvoir d’achat prend de ce fait une dimension supplémentaire. Parce que votre capacité financière de consommateur vous permet de déterminer non seulement où et ce que vous achetez, mais aussi comment vous l’achetez.

Aujourd’hui, c’est devenu un incontournable pour les entreprises  : leur responsabilité sociétale est devenue une mission sociale. On peut le résumer comme suit  : moins de camelote, plus de produits de qualité. L’économie linéaire (de la matière première au produit) devient circulaire (de la matière première au produit pour générer à nouveau de la matière première ou un nouveau produit). Plusieurs facteurs jouent un rôle à cet égard, à savoir le parcours du produit de l’usine au consommateur, la manière dont l’inclusion et la diversité sont promues et l’engagement dont témoigne l’entreprise.

La renaissance industrielle

L’industrie  4.0, également appelée «  renaissance industrielle  » par divers capitaines d’industrie, est une résurgence de l’industrie manufacturière. Notre économie se numérise, et un changement culturel s’opère en faveur des critères ESG (Environmental, Social & Governance), à savoir l’entrepreneuriat soucieux de l’environnement, des questions sociales et du développement durable.

Et ce changement prend sa source dans des idées novatrices qui osent remettre les processus établis en question. Le pionnier dans ce domaine est le fournisseur d’énergie belge Bolt, qui ambitionne une vision claire  : rendre le réseau électrique belge à nouveau durable. La plateforme énergétique permet aux utilisateurs d’acheter de l’énergie verte directement auprès des producteurs locaux. Il peut s’agir d’exploitations agricoles, de firmes qui effectuent elles-mêmes la transition écologique ou de petites et moyennes entreprises désireuses de faire leur part. Les utilisateurs savent donc exactement à quoi s’en tenir. Ils bénéficient d’une véritable énergie verte, produite localement, à un prix équitable.

Une occasion unique

L’industrie n’est toutefois pas la seule à être à l’initiative du changement. En tant que consommateurs, nous détenons plus de pouvoir entre nos mains que nous n’osons le penser. C’est le moment propice pour faire entendre notre voix de consommateurs. Nous pouvons le faire en achetant de manière consciente, auprès d’entreprises et de commerçants locaux qui s’engagent de façon consciente. Mais la façon dont vous achetez intervient également. En tant que prestataires financiers, les banques ont une responsabilité envers les entreprises, mais aussi envers les particuliers. Dans le cas des particuliers, on parle d’investissement durable, d’habitations et de rénovations écoénergétiques et plus durables, le tout assorti du prêt adéquat et d’un taux d’intérêt attractif.

Un comportement bancaire plus durable, y compris pour les particuliers Votre banque peut également vous aider à faire le bon choix pour vos paiements quotidiens. Par exemple, il est préférable de payer numériquement, au moyen d’une application ou par carte, que de payer en espèces, car la production de billets et de pièces nécessite beaucoup d’énergie. Grâce à l’innovante application bancaire 100  % numérique Banx, les utilisateurs peuvent effectuer des opérations bancaires plus durables de manière numérique et locale. Vous procédez à votre achat en quelques clics et voyez aussitôt votre empreinte carbone grâce à un très pratique tableau de bord CO2. Car vous aussi, en tant que consommateur, vous pouvez favoriser la transition vers une industrie durable.

L’application bancaire numérique Banx rend les opérations bancaires à impact simples et accessibles. Préenregistrez-vous sur banx.be.

La Une Le fil info Partager
Sommaire