Tamar Aphek: une voix envoûtante

71gNf4O821L._SS500_

C’est là une sacrée bonne pêche qu’a réalisée le label bruxellois indie EXAG en signant la chanteuse israélienne Tamar Aphek. Dès les premières secondes du premier titre (« Crossbow ») de ce premier album, on est pris dans les filets d’une voix envoûtante, presque masculine, se déclinant sous forme d’une incantation que les rythmiques délirantes, aux cassures permanentes, entre jazz et expérimentations folles, bousculent sans cesse. Batterie et basse (tenues par une véritable armada, morceau par morceau) tremblent et grondent, secouent sans se reposer. La guitare électrique que manie Tamar avec dextérité n’est pas en reste. Les neuf morceaux de All Bets Are Off (dont la clôture par la reprise rugueuse du fameux standard « As Time Goes By ») nous embarquent dans un univers vénéneux, chaotique, à la fois sombre et inquiétant. Enregistré à New York dans le studio Daptone (cf. Sharon Jones et les Dap-Kings), ce disque est un ovni, livré par un caractère fort à découvrir séance tenante.

EXAG Records.

Sur le même sujet
New YorkSharon Jones
 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous