Accueil Monde France

Pass sanitaire: comment le gouvernement français a dû lâcher du lest

En France, les parlementaires ont modifié des points importants du texte du gouvernement, notamment concernant les amendes. Les nouvelles mesures n’entreront pas en vigueur avant le 5 août prochain.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Alors qu’Emmanuel Macron se félicitait dans un tweet ce mardi d’avoir franchi le cap des 40 millions de primo-vaccinés, l’Assemblée nationale mettait un point – presque – final à un marathon parlementaire entamé mardi dernier sur le texte controversé encadrant l’extension du pass sanitaire. « Au forceps » et à l’issue de houleuses discussions, le fameux pass sanitaire a été adopté définitivement dimanche soir : députés et sénateurs français étant parvenus à un compromis. Peu avant, c’était le Sénat (dominé par la droite) qui avait approuvé par 195 voix pour, 129 contre et 17 abstentions le même texte. En commission mixte, 14 députés et sénateurs avaient trouvé un accord en début de soirée, au bout de près de quatre heures de réunion.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 3 août 2021, 21:28

    Le "Pass Sanitaire" c'est la voie à nos LIBERTÉS !

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 27 juillet 2021, 20:52

    En France, dans les lieux culturels, la pièce d'identité n'est pas demandée, juste le Pass sanitaire. Ce n'est pas trop invasif. De toutes façons, si nous réservons par Internet ou par téléphone (resto) nous communiquons nos nom et prénom. Je trouve également que ce gouvernement français va trop loin concernant les restaurants et les cafés mais le but recherché est un choc, l'éveil vaccinal et apparemment cela fonctionne. N'oublions pas qu'un avis du conseil constitutionnel doit être encore rendu au sujet de cette loi. Rappelons que M. Castex a confirmé que la carte d'identité ne sera pas demandée en complément du Pass.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 27 juillet 2021, 19:23

    Avec 98% de NON VACCINES qui décèdent ou en soins intensifs , il n'y a plus de choses a débattre sur la nécessité du vaccin ! Le "Pass Sanitaire" s'imposera donc à l'évidence dans de plus en plus de pays; c'est logique et inéluctable. Les covidiots mènent donc un combat d'arrière garde qui ira en s’amenuisant (surtout qu'ils vont décéder les uns après les autres dans les mois qui viennent) ... sauf les petits malins propageant les mauvais conseils tout en se faisant vacciner en "stoemelincks"; n'est-ce pas Herr Stacquet ! LOL.

  • Posté par curto calogero, lundi 26 juillet 2021, 22:08

    Le gouvernement oblige les citoyens a se faire vacciner, cela induit qu'il assume la responsabilité, et prendra en charge les dommage subi par un citoyen vacciner par obligation, les risques sont minime, mais combien évaluer un décès.

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 31 juillet 2021, 12:11

    ... de même que le gouvernement qui ne prend PAS les mesures pour PROTÉGER ses citoyens selon la convention de l'ONU du DROIT A LA SANTÉ ... s'expose à devoir "assumer la responsabilité ... blabla... " : c'est ce qui est appelé de la " Non assistance à personne en danger" (article 422 bis du Code Pénal). Et toc !

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs