Accueil Société

Coronavirus: la vaccination des 16-17 ans attaquée en justice

Une dizaine de familles wallonnes estiment que le consentement des parents doit être requis.

Temps de lecture: 2 min

Une petite dizaine de familles wallonnes estime que le consentement des parents doit être requis pour la vaccination des mineurs contre le Covid-19. Celles-ci ont dès lors décidé de se tourner vers le tribunal de première instance de Namur afin de forcer les autorités à prendre en compte l’autorisation des parents pour les jeunes âgés de 16 et 17 ans, rapporte L’Echo lundi soir sur son site internet.

Depuis quelques semaines, la vaccination contre le Covid-19 pour les mineurs est autorisée en Belgique. Si l’autorisation des parents est requise pour ceux de 12 à 15 ans, tel n’est pas le cas pour les 16-17 ans, que ce soit en Flandre, en Wallonie ou à Bruxelles.

Pour faire valoir leurs droits, les familles plaignantes s’appuient sur la loi du 22 août 2002, relative aux droits du patient, qui garantit le droit à un consentement libre et éclairé, et donc le droit à l’information.

Dans le cadre de la vaccination des mineurs, ce droit à l’information n’est pas respecté, estime leur avocat Arnaud Jansen. Pour ce dernier, les mineurs devraient bénéficier d’une information délivrée par un médecin avant la vaccination. Et le fait qu’ils soient invités à consulter un médecin ne suffit pas, la loi faisant reposer l’obligation de l’information sur le médecin. Pour l’avocat, le consentement libre et éclairé des mineurs n’a pas pu être donné, vu que le droit à l’information n’a pas pu être respecté.

Les familles rappellent également que les risques liés au coronavirus sont moins élevés chez les enfants et que le rapport bénéfices/risques de la vaccination est moins favorable que pour les adultes.

Par le biais de leur action, ces familles demandent au tribunal de constater que la Région wallonne et l’Agence wallonne pour une vie de qualité (Aviq) méconnaissent la loi relative aux droits des patients en ne permettant pas au mineur d’être informé par un médecin ainsi que celle relative aux expérimentations qui, elle, nécessite l’autorisation des parents.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Meersman Olivier, mardi 27 juillet 2021, 0:31

    Quand je lis les commentaires de certains, je me dis qu'il y a deux camps : les anti vax et les moutons... En plus je parie que ceux qui critiquent n'ont pas d'enfants.

  • Posté par massacry olivier, mardi 27 juillet 2021, 10:49

    Donc ce collectif de parents fait bien partie du camp des antivax ! Camp qui essaie par tout les moyens de discréditer la vaccination, souvent avec des fakes news et intox, ici en l'occurence en reprenant l'arguement idiot de < l'expérimentation>, ou alors en faisant croire que la vaccination des ados est obligatoire. Il est toujours amusant de constater qu'à chaque fois l'argument du consentement libre et éclairé est cité par ses opposants irrationnels. Tout comme d'une guimauve pathètique et niais l'argument d'avoir ou non des enfants, dans le même registre on pourrait penser que ces parents sont des orphelins, s'en foutant de leurs ainés.

  • Posté par Rambeaux Paul, mardi 27 juillet 2021, 8:28

    Je trouve très "amusant" de constater que ce sont ceux qui invoquent la "liberté vaccinale" qui sont partisans de son interdiction. Belle conception de la liberté, qui consiste à essayer d'interdire aux autres ce à quoi ils s'opposent. Ayatollahs. Et bien sûr, il n'y a qu'eux qui ont des enfants, et il n'y a qu'eux qui sont à même de savoir ce qui convient aux ados ou pas. Les autres ne savent pas. Ayatollahs, arrogants et nombrilistes.

  • Posté par M. G., mardi 27 juillet 2021, 6:21

    J'ai toujours considérer que chacun à le droit d'avoir son opinion, cela fait partie de la liberté. On arrête pas t'entendre ce mot venant de la bouche des antivax et pourtant bon sang j'ai rarement vu aussi intolérant que eux. A appeler mouton et autres des gens qui ont uniquement un autre avis que eux. Et ici vous insinuer que seul les antivax aurait des enfants ? Mais vous pensez vraiment que il y a que vous qui comptez ? Au plus je relis encore et encore les mêmes arguments, les mêmes mots, les mêmes critiques. Au plus je me dit que si nous on est des moutons et ben vous aussi car au final vous êtes tous pareil

  • Posté par Dr Mi, mardi 27 juillet 2021, 3:53

    Ce sont plutôt les antivax qui sont de véritables moutons.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une