Accueil La Une Économie

L’avenir s’annonce compliqué pour le modèle «premium»

Les gros catalogues de Netflix et Canal Play visent un public familial alors que des offers comme Be addict (ex Be tv) s’adresse à une niche. Suffisant pour attirer de nouveaux abonnés ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Ce mardi, Be TV se scinde officiellement en deux offres : « Be Addict » pour les fans de films et de séries, et « Voo World Sports ». Elles se distinguent des robinets à images que sont Canal Play et Netflix par leurs contenus exclusifs. Reste à savoir s’il existe encore un public prêt à ouvrir le portefeuille. « Cela fait vingt ans qu’on n’a pas proposé une telle offre à ce prix », résume Christian Loiseau, le directeur des programmes de Be TV.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs