Retour de voyages: la police a contrôlé 113.000 voyageurs en 10 jours, dont 1.400 automobilistes

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - Belga.

Le codeco du 19 juillet l’avait annoncé : les contrôles des voyageurs au retour seraient renforcés. Particulièrement pour les retours de zones rouges et afin d’imposer de présenter un Formulaire de localisation du passager (Passenger locator form – PLF). Des contrôles dans les aéroports, les gares et sur les routes qui reviennent à la police fédérale. Quel bilan depuis 10 jours ? Les forces de l’ordre ont procédé au contrôle de 113.106 personnes à l’arrivée en Belgique entre le 16 et le 25 juillet, mais avec de fortes disparités selon le mode de transport : 99.788 passagers aériens, 11.929 voyageurs du rail et (seulement) 1.389 personnes arrivant par la route. Des contrôles qui correspondent à 6.640 avions, 266 trains et 1.106 automobiles. 100 % des trains internationaux à haute vitesse sont passés au crible, nous dit-on. 100 % des passagers aériens extra-Schengen, aussi. « Pour les passagers intra-Schengen il y avait déjà des contrôles aléatoires, qui ont été renforcés », affirme Jana Verdegem, porte-parole de la police fédérale.

« Évidemment, il y a beaucoup plus de personnes contrôlées qui entrent dans notre pays par avion que ceux qui arrivent en voiture », constate la porte-parole. « Cela est dû au fait qu’effectuer des contrôles dans l’environnement cadré des aéroports est plus facile à organiser de manière efficace et sûre que sur une autoroute. Les frontières sont ouvertes, donc les contrôles sont aléatoires. Ce qui n’empêche pas la police de la route d’effectuer des contrôles aux frontières. Il y a donc aussi pour les automobilistes une possibilité de contrôle du PLF », explique Jana Verdegem. Entre le 16 et le 25 juillet, 204 P.-V. pour le non-respect de l’obligation de remplir le PLF ont été enregistrés.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous