Accueil Sports Football Football belge Standard

Aron Donnum, nouvelle recrue du Standard:«Je suis un peu fou mais dans le bon sens du terme»

À 23 ans, Aron Donnum découvre pour la première fois un championnat étranger en arrivant au Standard. Le Norvégien, au physique et à la personnalité qui ne laissent personne indifférent, semble avoir le tempérament pour convaincre l’exigeant public de Sclessin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est l’histoire d’un jeune garçon, errant dans les rues de son village avec son ballon sous le bras, porté par ses croyances spirituelles et par la confiance aveugle de sa mère, ainsi convaincu qu’un grand talent sommeille en lui. Du moins, c’est l’histoire que le corps encré d’Aron Leonard Donnum, une véritable œuvre d’art humaine, semble raconter. Le Norvégien, tatoué de la nuque aux pieds, se décrit comme un personnage « hors du commun » et semble persuadé que Dieu lui a tracé un chemin vers le succès, bien que celui-ci soit pour l’instant tortueux. Un parcours atypique qui a tout pour séduire le public de Sclessin.

Aron Donnum, quelles ont été vos premières impressions suite à votre arrivée au Standard ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs