Accueil La Une Économie

Avions loupés et amateurisme à Zaventem

Files en dents de scie, passagers un peu paumés, et lourd dispositif pour les aider. Ça a pas mal coincé à Brussels airport ce lundi matin. Avec une accalmie dans l’après-midi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 4 min

C’était un peu la cata à Zaventem ce lundi matin. En théorie, l’aéroport peut désormais accueillir entre 20 et 25.000 voyageurs quotidiens. Mais c’est la théorie, et en pratique, ça a coincé. En cause, les nouvelles mesures de sécurité après la réouverture partielle du hall des départs. Un contrôle supplémentaire, réalisé par la police fédérale, des bagages et des sacs, avant de pouvoir pénétrer dans le bâtiment de l’aéroport et procéder comme d’habitude à l’enregistrement des bagages et au contrôle des tickets.

Au plus fort de l’heure de pointe ce lundi, certains voyageurs ont eu à patienter plus de deux heures pour passer ce pré-contrôle sous les tentes installées. Les voyageurs les plus malchanceux ont même loupé leur avion. Le personnel, sur le pied de guerre, a distribué des bouteilles d’eau aux passagers. Il faut dire que le soleil était de la partie et a tapé fort une bonne partie de la journée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs