Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

«Si je meurs, qui en assumera la responsabilité?»: le coup de gueule de Medvedev

Exténué, Medvedev est allé au bout de lui-même pour s’imposer face à Fognini et décrocher sa place en quarts.

Temps de lecture: 1 min

Paula Badosa n’est pas la seule à avoir souffert de la chaleur accablante sur les courts de tennis aux Jeux olympiques. Daniil Medvedev s’est lui aussi plaint des conditions difficiles auxquels sont exposés les joueurs.

« Je peux finir le match, mais je peux mourir », a répondu le Russe à l’arbitre qui venait prendre de ses nouvelles lors de son 8es face à Fabio Fognini. « Si je meurs, qui en assumera la responsabilité ? »

C’est après plus de deux heures d’effort que Medvedev, au bord de l’évanouissement, est venu à bout de son adversaire pour rejoindre les quarts de finale.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb