Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

La malédiction des Jeux s’arrête pour Fanny Lecluyse

Après deux échecs douloureux à Londres et à Rio, la nageuse des Dauphins Mouscronnois a enfin passé le cap des séries du 200 m brasse aux Jeux. Après avoir réussi son deuxième temps, elle veut battre son record en demi-finale ce jeudi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Elle avait fini par craindre le pire tant ses derniers entraînements s’étaient mal passés. « À chaque fois, excusez l’expression, j’avançais comme une m…, et ça m’a fait un peu paniquer. Même à l’échauffement avant la course j’avais l’impression de ne pas avancer. Alors, je me suis dit « Vas-y à fond et tu verras »

Fanny Lecluyse y a donc été « à fond » en séries du 200 m brasse, ce mercredi soir, à Tokyo. Et la récompense est tombée comme un cadeau au bout de ses quatre longueurs, bouclées en 2min23.42, le deuxième temps de sa carrière, à 12 centièmes de son record de Belgique. Un chrono qui lui a valu de terminer 11e des séries et d’accrocher ce satané top 16 après lequel elle courait désespérément après s’être loupée tant en 2012, à Londres, qu’en 2016, à Rio.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs