Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Voici les porte-drapeau de la Belgique aux Jeux Paralympiques

À Londres en 2012, les 40 Belges présents avaient remporté sept médailles.

Temps de lecture: 2 min

Le joueur de goalball Bruno Vanhove, 37 ans, et la cavalière Michèle George, triple championne paralympique de dressage, 47 ans, ont été désignés porte-drapeau de la délégation belge à Tokyo pour les Jeux Paralympiques qui se tiendront du 24 août au 5 septembre dans la capitale japonaise, a annoncé le Comité paralympique belge (Belgian Paralympic Comitee) mercredi à Bruxelles.

Bruno Vanhove et Michèle George conduiront une délégation forte de 32 athlètes au Japon et porteront ensemble le drapeau belge le 24 août dans le stade olympique de Tokyo.

C’est le nageur Sven Decaesstecker qui avait porté le drapeau lors des derniers Jeux. La Belgique avait ramené 11 médailles, dont 5 en or (pour 3 en argent et 3 en bronze) des Jeux Paralympiques de Rio de Janeiro il y a cinq ans, en 2016, au Brésil. La délégation belge était alors composée de 30 athlètes.

Peter Genyn, avait déposé deux médailles d’or dans la cagnotte de la délégation belge sur 100 et 400m dans sa catégorie des T51. Florian Van Acker (C11) et Laurens Devos (C9) en tennis de table, et Michèle George en dressage (freestyle) avaient complété la moisson d’or.

Les trois médailles d’argent avaient été passées aux cous de feu Marieke Vervoort en athlétisme (400m en fauteuil roulant), Michèle George en dressage (test grade IV individuel) et Kris Bosmans (cyclisme sur route C3). Les trois de bronze avaient été récoltées par Jean-François Deberg (H3), Christophe Hindricq (H2) et Jonas Van De Steene (H4) dans le relais mixte (H2-5) de handbike (cyclisme), Joachim Gérard (tennis en fauteuil roulant) et encore Marieke Vervoort, à l’issue du 100m en fauteuil roulant (T52)

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb